Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Moral miné par l'Ukraine et la Chine

Wall Street : Moral miné par l'Ukraine et la Chine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés américains ont terminé sur des replis sensibles mardi, inquiétés par l'accentuation des craintes géopolitiques autour du dossier ukrainien et par des données économiques décevantes en provenance de Chine.

Ainsi en clôture, le Dow Jones a reculé de plus de 0,8% à 16.429,5 points, tandis que le Nasdaq Composite a perdu 0,7% à 4.352,8 points et que le S&P 500 a abandonné près de 1% à 1.920,2 points.

'Le Ministre polonais des Affaires Etrangères a indiqué que les troupes russes se positionnent pour faire pression ou envahir l'Ukraine, et Vladimir Poutine a demandé à son gouvernement de préparer des réponses aux sanctions économiques', souligne Wells Fargo Advisors.

En Chine, l'indice PMI définitif HSBC du secteur des services est tombé à 50 tout juste au mois de juillet, un seuil limite qui marque la frontière entre croissance et contraction de l'activité, ce qui a semblé particulièrement préoccuper les investisseurs.

Les incertitudes sur la santé de l'économie chinoise n'ont pas été totalement dissipées par les bons chiffres publiés aux Etats-Unis. L'ISM non-manufacturier est ainsi ressorti à 58,7 en juillet, après 56 en juin, alors que les analystes l'attendaient en hausse plus modeste à 56,5.

'L'amélioration de la composante des nouvelles commandes - considérée comme un indicateur avancé - fait penser que l'activité dans le secteur des services va continuer à se raffermir dans les mois qui viennent', ont jugé les économistes de Natixis.

Les commandes à l'industrie ont grimpé quant à elles de 1,1% au mois de juin, alors que les économistes ne tablaient en général que sur un rebond deux fois moindre. La hausse des commandes de biens durables a en outre été révisée de +0,7% à +1,7%.

Sur le plan des valeurs, Target a lâché 4,4% à 58 dollars, après que le groupe de distribution ait évalué à 148 millions de dollars les coûts liés à l'incident du vol des cartes de ses clients, qui avait éclaté cet hiver, et abaissé dans la foulée ses objectifs trimestriels.

Office Depot a reculé de 3,3% à un peu plus de 4,9 dollars, le géant des fournitures de bureau ayant creusé sa perte nette au deuxième trimestre, à cause d'une hausse de ses coûts et d'un repli de ses ventes au détail à magasins comparables en Amérique du Nord.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...