Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Lourde rechute, le dow repasse sous les 11.000

Wall street : Lourde rechute, le dow repasse sous les 11.000

tradingsat

(CercleFinance.com) - Accablés par des statistiques économiques préoccupantes et des inquiétudes toujours très vives en provenance du Vieux Contient, les marchés d'actions américains subissent une lourde correction ce jeudi, le Dow Jones repassant même sous le seuil des 11.000 points.

En toute fin de matinée, le Dow Jones chute de 4,2% à 10.935,1 points, tandis que le Nasdaq Composite cède 2392,8 points.

Preuve du regain de crispation sur les marchés, l'indice de volatilité VIX - désormais connu sous le nom d'indice de la peur - bondit de presque 30% pour dépasser les 40 points.

Par où commencer pour explique cette nouvelle débâcle? Le 'sell-off' trouve en grande partie son origine dans la série de statistiques calamiteuses publiées dans la matinée aux Etats-Unis.

Les chiffres dévoilés ce matin font à la fois apparaître une remontée de l'inflation, une hausse des inscriptions au chômage, un nouveau fléchissement du marché immobilier et une progression très modérée de l'indice des indicateurs avancés, censé annoncer l'évolution de l'économie américaine pour les mois à venir.

Mais l'indicateur le plus décevant reste très certainement l'indice 'Philly Fed', établi à -30,7 ce mois-ci, soit son plus bas niveau depuis mars 2009, ce qui témoigne d'une forte contraction de l'activité industrielle dans la région de Philadelphie.

Dans de telles conditions, comment ne pas donner raison à Morgan Stanley, qui prévenait ce matin que les Etats-Unis risquaient s'approcher dangereusement d'un retour en récession au cours des 6-12 prochains mois?

En Europe, l'alerte peut également être sonnée au vu des difficultés persistantes rencontrées par le secteur financier. Dans une note diffusée cet après-midi, un analyste s'alarme de l'utilisation par une banque de la zone euro d'une facilité en dollars de la Banque centrale européenne (BCE) à hauteur de 500 millions de dollars.

'Cela valide les informations faisant état de sorties de capitaux de la part des gestionnaires américains en dehors des banques européennes', indique le spécialiste.

Il n'y a donc rien d'étonnant à retrouver Bank of America (-6,7%) à la place de plus forte baisse de l'indice Dow.

Avec des pertes de 6,5%, HP ne se situe pas très loin derrière avant la parution, dans la soirée, de ses résultats trimestriels.

Seul actif à véritablement sauver les meubles en dehors des bons du Trésor, l'or établit de nouveaux plus hauts historiques ce jeudi, bien au-delà de 1820 dollars l'once.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...