Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Les ventes automobiles ont stimulé Wall Street

Wall Street : Les ventes automobiles ont stimulé Wall Street

Wall Street : Les ventes automobiles ont stimulé Wall StreetWall Street : Les ventes automobiles ont stimulé Wall Street

par Caroline Valetkevitch et Rodrigo Campos

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a terminé en hausse mercredi, pour la deuxième séance d'affilée, ayant récupéré l'essentiel des pertes liées à la Syrie de la semaine passée à la faveur d'excellents chiffres des ventes automobiles aux Etats-Unis.

Ces ventes ont dépassé les 16 millions d'unités annualisées CVS en août aux Etats-Unis, enregistrant ainsi leur meilleure performance en près de six ans et confortant le scénario d'une accélération de la reprise aux Etats-Unis.

Les ventes d'automobiles et l'indice ISM manufacturier paru lundi, à un pic de 26 mois, sont susceptibles de conforter l'opinion générale du marché voulant que la Réserve fédérale commence à dénouer son programme d'assouplissement quantitatif dès ce mois-ci.

Dans son Livre Beige publié mercredi, la Réserve fédérale juge que la croissance économique des Etats-Unis a été "modeste à modérée" sur la plus grande partie du territoire du début juillet à la fin août.

Son diagnostic diffère peu de celui du précédent Livre Beige mais donne un aperçu de la conjoncture économique suffisamment favorable pour conforter lui aussi dans leur opinion les professionnels des marchés qui pensent que la Fed commencera à dénouer ses rachats d'actifs peut-être dès ce mois-ci.

Quant à la question syrienne, elle a été quelque peu occultée par le dynamisme affiché par l'automobile aux USA.

A la veille du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg, où la Syrie devrait occuper une large place, Vladimir Poutine est resté inflexible face à la volonté des Occidentaux de "punir" unilatéralement le régime syrien pour le bombardement à l'arme chimique du 21 août dernier dans les faubourgs de Damas.

Aux Etats-Unis, la commission des Affaires étrangères du Sénat a adopté une résolution autorisant l'usage de la force armée en Syrie, ouvrant ainsi la voie à un vote de l'ensemble du Sénat, sans doute la semaine prochaine.

L'indice Dow Jones gagne 96,91 points (0,65%) à 14.930,87 points. Le S&P-500 prend 13,31 points (0,81%) à 1.653,08. Le Nasdaq Composite avance de 36,43 points (1,01%) à 3.649,04.

L'indice S&P-500 est en hausse de 1,2% environ depuis le début de la semaine, après une perte de 1,8% la semaine passée. Ken Polcari (O'Neil Securities) estime que l'indice S&P-500 continuera d'évoluer dans une marge de 1.625 à 1.660 jusqu'à la prochaine grande nouvelle, peut-être l'intervention en Syrie ou la statistique de l'emploi américaine d'août.

Dopés par la statistique des ventes mensuelles d'août, Ford et General Motors ont pris 3,5% et 5,0% respectivement. L'indice sectoriel a gagné 3,35%.

Financières et technologiques ont également largement contribué au mouvement haussier.

L'équipementier des réseaux Ciena a bondi de près de 14%, en réaction à une prévision de chiffre d'affaires optimiste. Les autres équipementiers que sont Juniper Networks et Cisco Systems avance respectivement de 6,5% et 1,24%.

Aux financières, l'assureur Hartford Financial Services s'octroie 1,2%.

Wilfrid Exbrayat pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...