Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Les vendeurs prennent la main après les statsUS

Wall Street : Les vendeurs prennent la main après les statsUS

tradingsat

(CercleFinance.com) - (CercleFinance.com) -Pas de 'coup de pouce' de fin de séance ce mercredi, il faut dire que cela n'aurait pas permis de dissiper le sentiment de lourdeur qui s'est installé dès les 1ers échanges.

Le Dow Jones recule de -0,76% (-105Pts à 14.550), le 'S&P' et le Nasdaq chutent de -1,06% et -1,11% respectivement, le 'Dow Transport' décroche de -1,35% et le Russel-2000 aligne une 3ème séance de baisse (-1,56% ce soir et -3,2% sur la semaine).

Certains opérateurs mentionnaient les tensions entretenues par la Corée du Nord qui obligent les USA à déployer des moyens défensifs autour de la péninsule coréenne mais également dans le Pacifique.

Mais très curieusement, ces 'tensions s'accompagne d'un brusque décrochage des cours du pétrole à Londres (-3,5% sur le 'Brent') et à New York où le 'WTI' lâche également -3% vers 94,25$ (ce qui a pesé sur le secteur des parapétrolières avec des replis de -4,6% sur Marathon Petroleum, 4,15% sur Valero, -4% sur Chesapeake, -3% sur Halliburton).

Difficile d'affirmer que le baril a été affecté par le repli de l'ISM... des 'services' aux Etats Unis.
Le baromètre de l'activité du secteur tertiaire était attendu stable à 56 (ou 55,5) mais il est ressorti en nette baisse à 54,4.

Ce score reste très supérieur au seuil technique d'expansion économique mais les 85Mds$ déversés par la FED chaque mois tardent à produire des effets mesurables sur la croissance... sauf celle des cours de bourse.

Wall Street a en fait subi deux déceptions consécutives cet après-midi: peu avant l'ISM, l'enquête mensuelle du cabinet ADP publiée à 14H15 avait révélé que les créations d'emplois dans le secteur privé américain s'élevaient à 158.000 en mars contre 200.000 espéré (comme en février).

Il en faudra certainement plus pour casser la dynamique haussière du marché mais le Président de la FED de San Francisco -John Williams- a restauré un doute au sujet du maintien du 'QE-3' dans sa version intégrale au-delà de la période estivale 'si les conditions économiques et l'emploi s'améliorent'.
C'est un voeux pieux car la croissance n'a jamais été aussi fragile que depuis le début des injections de liquidités initiées mi-septembre 2012.

Il est assez édifiant de constater que les 'valeurs de croissance' du Nasdaq-100 font la plus mauvaise performance indicielle de 2013.
L'indice (-0,9%) a été plombé par Vodaphone -4,5%, Paccar -3,2%, Linear -3%, Autodesk -2,8%, Broadcom -2,3%, Micron -2,15%
Facebook +3,25%, Intuitive Surgical +1,6%, Expeditors +1%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...