Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Les valeurs à suivre à Wall Street

Wall Street : Les valeurs à suivre à Wall Street

Wall Street : Les valeurs à suivre à l'ouverture de Wall StreetWall Street : Les valeurs à suivre à l'ouverture de Wall Street

NEW YORK (Reuters) - Liste des principales valeurs à suivre mardi à Wall Street.

* DUPONT a fait état d'un bénéfice net plus que doublé au premier trimestre, le numéro un américain de la chimie ayant bénéficié d'une forte demande pour ses semences résistantes à la sécheresse et ses produits de protection des récoltés qui stimulent les rendements.

Le titre prenait 0,6% dans les transactions avant-Bourse.

* UNITED TECHNOLOGIES a fait état mardi d'un bénéfice meilleur que prévu mardi, en raison notamment de son rachat en 2012 de l'équipementier Goodrich.

L'action prenait 1,4% dans les transactions avant-Bourse.

* LOCKHEED MARTIN a annoncé mardi une hausse de 14,8% de son bénéfice net au premier trimestre mais a prévenu que son chiffre d'affaires annuel risquait de correspondre à ses projections les plus basses en raison des coupes budgétaires.

Il a en revanche confirmé ses prévisions de bénéfice d'exploitation et de bénéfice par action annuels.

Le premier fournisseur du Pentagone anticipait en janvier un C.A. de 44,5 à 46 milliards de dollars.

Le bénéfice net trimestriel est de 761 millions de dollars(2,33 dollars/action) contre 668 millions (2,03 dlrs). Le CA a baissé de 2% à 11,1 milliards de dollars contre 11,3 milliards.

Le consensus Thomson Reuters I/B/E/S donnait un bénéfice de 660 millions, un BPA de 2,04 dollars et un CA de 10,3 milliards.

La trésorerie tirée des opérations a grimpé à 2,1 milliards de dollars contre 458 millions un an auparavant. Lockheed a racheté 5,1 millions d'actions pour 461 millions de dollars au premier trimestre contre 2,7 millions pour 242 millions de dollars un an plus tôt.

* TRAVELERS a annoncé un bénéfice d'exploitation trimestriel record qui a aisément dépassé le consensus, en raison d'une hausse des tarifs des polices d'assurance et d'une diminution des indemnisations pour catastrophes naturelles.

Le dividende trimestriel a été porté à 50 cents contre 46 cents. L'action est en hausse de 4% et devrait ouvrir à un niveau record.

Le bénéfice d'exploitation par action est de 2,31 dollars contre 2,02 dollars donnés par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le bénéfice net a augmenté de 11% à 896 millions de dollars, soit 2,33 dollars par action, contre 806 millions (2,02 dollars).

Les pertes pour catastrophes naturelles, nettes de réassurance, ont été de 99 millions de dollars durant le premier trimestre, contre 168 millions un an auparavant.

Le titre prenait 5,6% dans les transactions avant-Bourse.

* APPLE publie à la clôture ses résultats trimestriels très attendus. Les analystes anticipent un bénéfice par action de 10,01 dollars, contre 12,30 il y a un an, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le titre, tombé la semaine dernière sous les 400 dollars, a clôturé lundi à 398,67 sur le Nasdaq.

* TEXAS INSTRUMENTS. Le fabricant de puces a annoncé lundi soir des résultats un peu supérieurs au consensus au titre du premier trimestre et il anticipe une croissance de ses résultats au deuxième trimestre grâce à une amélioration de la demande.

En après-Bourse, l'action gagnait 1% en réaction aux résultats après une clôture en hausse de 1,6% sur le Nasdaq.

* AIR PRODUCTS. Le producteur de gaz industriels a publié des résultats trimestriels conformes aux attentes mais a revu en baisse ses perspectives pour son deuxième semestre qui a débuté en avril. Pour l'ensemble de l'exercice, il prévoit un bénéfice par action compris entre 5,45 et 5,60 dollars, alors que le consensus est actuellement de 5,76 selon Thomson Reuters I/B/E/S.

* XEROX a annoncé mardi des bénéfices supérieurs aux attentes, et confirmé ses objectifs annuels, mais a dit aussi qu'il raterait le consensus au deuxième trimestre en raison de sa restructuration.

Le bénéfice par action ajusté a atteint 27 cents, trois de plus que le consensus, mais le chiffre d'affaires a diminué de 3% à 5,4 milliards de dollars contre 5,5 milliards attendus par les analystes.

Pour le deuxième trimestre, le groupe de bureautique anticipe un BPA, hors exceptionnels, de 23 à 25 cents à comparer au consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui donne 26 cents.

Il pense atteindre son objectif d'un BPA annuel ajusté de 1,09 à 1,15 dollar et pense générer un cash flow opérationnel de 2,1 à 2,4 milliards de dollars.

Le titre perdait 1,3% dans les transactions avant-Bourse.

* LEXMARK INTERNATIONAL. Le fabricant d'imprimantes a vu son bénéfice du premier trimestre chuter de 43% à 34,8 millions de dollars, sous le coup d'une baisse de ses ventes.

Le bénéfice par action a reculé à 54 cents, contre 84 cents un an plus tôt, et le chiffre d'affaires s'est contracté de 11% à 884,3 millions de dollars.

* NETFLIX. Le spécialiste de la vidéo à la demande a impressionné les investisseurs avec des résultats du premier trimestre nettement supérieurs aux attentes, le bénéfice par action ayant atteint 31 cents au lieu des 19 prévus.

En après-Bourse, le titre, en hausse de 80% depuis le début de l'année, s'adjugeait encore 24% à 216,62 dollars par rapport à sa clôture à 174,37 sur le Nasdaq.

JP Morgan, qui est à "surpondérer" sur la valeur, a porté son objectif de cours à 254 dollars contre 205 auparavant.

* RADIOSHACK. L'enseigne d'électronique grand public a accusé une perte plus forte que prévu au premier trimestre, à 43,3 millions de dollars (43 cents/action) contre huit millions (8 cents/action) un an plus tôt, et son chiffre d'affaires a reculé de 7% à 849 millions. Après ajustement, la perte par action ressort à 35 cents alors que les analystes tablaient en moyenne sur une perte limitée à 10 cents.

* MCDONALD'S. Le géant de la restauration rapide a été condamné à une amende de 3,2 millions de reais (1,6 million de dollars) au Brésil pour avoir ciblé les enfants lors de campagnes de publicité pour des jouets offerts avec ses menus "Happy Meal".

* DELTA AIRLINES a publié mardi un bénéfice net trimestriel en forte baisse, à sept millions de dollars, soit un cent par action, contre 124 millions, soit 15 cts/action un an auparavant, en raison d'une hausse des coûts salariaux.

Son chiffre d'affaires a progressé de 1% à 8,5 milliards de dollars.

Hors éléments exceptionnels, son BPA était à 10 cents.

Le titre gagnait 1,7% dans les transactions avant-Bourse.

Véronique Tison, Wilfrid Exbrayat et Juliette Rouillon pour le service français

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...