Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Les actions résistent, T-Bonds à 1,7% après NFP

Wall Street : Les actions résistent, T-Bonds à 1,7% après NFP

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices US finissent dans le rouge mais les scores apparaissent si anodins qu'il est difficile de se figurer que les chiffres du jour (notamment le 'NFP', non farm payrolls) ont pu émouvoir à ce point les cambistes, les opérateurs des marchés de taux et les gérants actions de la zone Euro.

le Dow Jones s'effrite de -0,2% (après un repli initial de -0,8%), le 'S&P' -0,3% et le Nasdaq -0,6% (contre -1,25% vers 16H15)... et les taux longs se détendent de -11Pts de base à 1,698%.

La résilience de Wall Street s'explique par le soudain éloignement de la perspective d'une hausse de taux fin juillet ainsi que du scénario d'une double hausse de taux en 2016 (plusieurs fois évoqué par Charles Evans et James Bullard).

Lael Brainard, l'une des membres féminins du conseil des gouverneurs de la FED, s'est rapidement exprimée en faveur d'un report d'une hausse de taux ce vendredi.

Les mauvaises nouvelles sont redevenues partiellement de bonnes nouvelles... pour les actions dans la mesure où la chute de -1,6% du Dollar soutient les exportatrices.

Les chiffres relatifs au marché du travail surprennent à double titre avec un total de créations d'emplois d'une faiblesse jamais observée depuis début 2010 (+38.000 contre 165.000 anticipé, le quart du total anticipé) tandis que le taux de chômage plonge de 5 vers 4,7%.

Le nombre d'emplois créés en avril a été par ailleurs sévèrement abaissé de -23%, de 160.000 à 123.000 et ceux de mars de -10,5% de 208.000 à 186.000.

La spectaculaire baisse du taux de chômage (-0,3% d'un coup) s'explique par la chute de la population active (-665.000 personnes).

L'autre mauvais chiffre du jour, c'est la baisse de l'indice ISM des 'services' aux Etats Unis qui décroche de 55,7 vers 52,9: il s'agit d'un indicateur avancé de mauvais augure pour la croissance cet été.

En ce qui concerne les valeurs les plus impactées, on remarquait les banques, lesquelles avaient bénéficié d'un regain d'intérêt dans l'anticipation d'une prochaine hausse de taux.

Bank of America a décroché de -3,5%, Morgan Stanley de -2,7%, Goldman Sachs a chuté de -2,3%, JP Morgan de -1,8%, Bank Mellon -1,5%.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...