Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Le Nasdaq bat un record, le S&P rate le coche

Wall Street : Le Nasdaq bat un record, le S&P rate le coche

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street finit à l'équilibre... si l'on fait la moyenne des trois principaux indices et si l'on se fie au Russel-2000 qui termine en hausse de... +0,0035% (moins de +0,01%, quelle précision).

Dans ces conditions, se serait-il produit une minuscule erreur de programmation algorithmique concernant le 'S&P' (la faute au baril retombé sous 49,5 dollars qui a plombé Transocéan et quelques parapétrolières) ?

La hausse qui s'est enclenchée à une demi-heure de la clôture a ramené le S&P500 à 2.009,7 points, à 0,6 point de son record de clôture de vendredi (2.010,3 points).

Cet écart ridicule de moins de 0,03% ne permet pas d'inscrire in extremis un nouveau record de clôture alors que le Nasdaq Composite (+0,1%) s'en offre un de plus à 4.961 points (les 5.000 points ne sont plus qu'à 1%... une simple formalité), le Nasdaq-100 avançant de +0,14% à 4.450 points.

C'est Apple qui a fait la différence avec un gain de +2,7% à 133 dollars, ce qui a compensé les replis de Tesla -4,5%, Citrix -3,9%, Micron -2%, Intel -1,9% et Yahoo -1,3%.
Apple a vu sa capitalisation franchir la barre des 750 milliards de dollars, soit plus de la moitié de la capitalisation du CAC40 (qu'on l'exprime en dollars ou en euros).

Le Dow Jones a cédé -0,13% à 18.117 points (il n'a jamais été 'dans le coup' durant toute la séance), peut-être plombé par Boeing (-2,3% suite à une dégradation de Goldman Sachs) et peut-être déçu par la chute de -4,9% des reventes de logements anciens aux Etats-Unis (à 4,82 millions contre cinq millions anticipé).

Peut-être un peu de prudence a également prévalu à la veille de l'audition de Janet Yellen (pour son 'témoignage économique' bisannuel) par des parlementaires du Sénat... un exercice qu'elle rééditera mercredi devant la Chambre des représentants.
Les opérateurs espèrent déceler des indices sur le calendrier d'une normalisation de la politique monétaire de la Fed... mais dans l'idéal, Janet Yellen répètera qu'elle doit se montrer patiente, que l'inflation n'est pas une menace et que la croissance reste, par certains aspects, un peu fragile.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...