Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Le Dow Jones perd 1,62%, le Nasdaq chute de 3,10%

Wall Street : Le Dow Jones perd 1,62%, le Nasdaq chute de 3,10%

Wall Street : Le Dow Jones perd 1,62%, le Nasdaq chute de 3,10%Wall Street : Le Dow Jones perd 1,62%, le Nasdaq chute de 3,10%

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a fini en net recul jeudi, avec pour le Nasdaq une baisse sans précédent depuis novembre 2011, la belle séance de la veille ayant déclenché une vague de prises de bénéfice qui a une nouvelle fois ciblé les valeurs technologiques et biotechnologiques avant de s'amplifier dans l'après-midi.

L'indice Dow Jones a perdu 266,96 points ou 1,62% à 16.170,22 points et le S&P-500 39,10 points (2,09%) à 1.833,09 points, sa clôture la plus basse depuis le 19 février et sous sa moyenne mobile des 50 dernières séances.

Le Nasdaq Composite a chuté de 129,79 points ou 3,10% à 4.054,11 points, sa plus forte baisse en pourcentage depuis le 9 novembre 2011.

Avec ce recul, les trois indices ont plus qu'effacé leurs gains de la veille - le Dow et le S&P avaient pris 1,1%, le Nasdaq 1,7% - en réaction au compte rendu de la dernière réunion monétaire de la Réserve fédérale montrant que ses membres ne sont pas pressés de relever les taux d'intérêt.

Les valeurs de croissance qui avaient fortement progressé en 2013 ont une nouvelle fois été visées par les prises de bénéfice, sur fond d'interrogations quant à leurs valorisations.

Facebook a lâché 5,21%, Yahoo 4,22%, Google 4,11% et les ex-stars Tesla et Netflix ont chuté de plus de 5%. Aux biotechs, Alexion Pharma a chuté de 7,49% à 144,19, la plus forte baisse du S&P-500, suivi de Gilead Sciences (-7,32%).

L'indice Nasdaq du compartiment biotechnologique a perdu 5,64%, sa plus forte baisse depuis août 2011, tandis que l'indice S&P des technologiques a décroché de 2,51%.

Au sein du Dow Jones, Microsoft a cédé 2,74% mais les financières ont aussi souffert avec JP Morgan Chase en baisse de 3,16% et American Express qui a perdu 3,78%.

Les dix indices sectoriels de S&P ont fini en baisse même si les valeurs défensives, comme les télécoms (-0,30%) ou les services aux collectivités (-0,39%), ont pu limiter la casse.

MAUVAIS JOUR POUR ENTRER EN BOURSE

"Il y a une rotation très nette hors des valeurs de croissance et cette faiblesse pourrait durer tant qu'on n'aura pas de visibilité sur les résultats des entreprises", commente Eric Teal, directeur des investissements chez First Citizens Bancshares à Raleigh (Caroline du Nord), alors que débute la période de publication des comptes du premier trimestre.

Les rares publications du jour ont déçu. Le distributeur de produits pour la maison Bed, Bath & Beyond a chuté de 6,16% dollars après avoir communiqué des prévisions inférieures aux attentes pour le trimestre en cours et Imperva, société spécialisée dans la sécurité des bases de données, a vu son titre s'effondrer de 44% après ses résultats préliminaires, entraînant son concurrent FireEye (-11,8%).

Ces résultats décevants - en attendant la grosse artillerie vendredi avec les banques JP Morgan et Wells Fargo - ont éclipsé l'annonce d'une forte baisse des nouvelles inscriptions au chômage la semaine dernière au chiffre symbolique de 300.000, leur plus bas niveau depuis sept ans.

Dans ce contexte, Ally Financial - l'ex-filiale de financement automobile de General Motors - a connu un baptême du feu difficile avec un recul de 4,08% à 23,98 dollars pour sa première séance sur le NYSE. Le prix d'introduction était de 25 dollars pour cette plus importante entrée en Bourse depuis le début de l'année à Wall Street.

Deux biotechnologiques - Cerulean Pharma et Adamas Pharmaceuticals - ont quant à elles reculé de respectivement 2,14% et 12,44% pour leurs débuts sur le Nasdaq.

(Chuck Mikolajczak et Ryan Vlastelica, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...