Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Le Dow Jones inscrit un nouveau record pour Noël

Wall Street : Le Dow Jones inscrit un nouveau record pour Noël

Wall Street : Le Dow Jones inscrit un nouveau record pour NoëlWall Street : Le Dow Jones inscrit un nouveau record pour Noël

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en hausse infime une séance écourtée mercredi pour cause de Noël, le Dow Jones enchaînant ainsi une sixième progression consécutive pour finir à un nouveau record, grâce notamment à un nouvel indicateur macro-économique meilleur que prévu.

L'indice Dow Jones a gagné 0,03%, soit 6,04 points, à 18.030,21. En séance, le Dow a inscrit un pic historique à 18.086,24.

Le S&P-500, plus large, a effacé ses gains en fin de séance pour faire du surplace, avec un recul de 0,29 point, soit 0,01%, à 2.081,88 points. En cours de session, l'indice de référence des gérants de fonds avait également inscrit un nouveau record à 2.087,56.

Le Nasdaq Composite, qui avait été plombé la veille par la chute des valeurs biotechnologiques, a été porté par le rebond de ces mêmes valeurs. Il a avancé de 8,05 points (+0,17%) à 4.773,47.

Nombre d'intervenants de marché étant déjà partis en vacances, le volume des échanges a été très peu étoffé. Wall Street sera fermée jeudi en raison du jour férié de Noël.

Après avoir bénéficié mardi de l'annonce d'une révision en hausse nettement plus marquée que prévu de la croissance américaine au troisième trimestre, Wall Street a ce mercredi tiré parti de la publication par le département du Travail de données montrant que les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient baissé plus que prévu aux Etats-Unis.

Ces inscriptions reculent pour la quatrième semaine d'affilée.

Outre les données macro-économiques, l'élan haussier de Wall Street en cette toute fin d'année a surtout été imprimé par la Réserve fédérale, qui, il y a une semaine, a donné une idée plus claire du calendrier de la remontée des taux tout en se montrant confiante concernant la conjoncture américaine.

LE PÉTROLE REPART À LA BAISSE

A quelques séances de la fin de l'année, le Dow Jones affiche pour 2014 un gain de près de 9%, le S&P 500 une progression de près de 13% et le Nasdaq une hausse de plus de 14%.

Le compartiment énergétique a plombé la cote, avec un recul de 0,81% de l'indice sectoriel, sous le coup d'une nouveau recul, de 2,5%, des cours du brut. Ces derniers, d'une extrême volatilité depuis le début de la semaine, accusent un repli de quelque 50% depuis leur pic de l'année atteint en juin.

L'or noir n'a pas profité du léger repli du dollar, victime d'un mouvement de prises de bénéfices après avoir atteint un plus haut de près de neuf ans face à un panier de devises internationales dans la foulée des chiffres du PIB américain.

La bonne conjoncture aux Etats-Unis peut, aux yeux de certains investisseurs, amener la Fed à relever ses taux plus vite que prévu, le consensus actuel des économistes étant d'un premier tour de vis monétaire en juin 2015.

Ceci explique peut-être la poursuite de la baisse des prix des emprunts du Trésor, qui avaient connu mardi leur repli le plus marqué en neuf ans.

Celgene, qui avait accusé mardi la plus forte baisse du S&P 500 avec un repli de 6,50, signe ce mercredi la hausse la plus marquée avec une progression de 3,28%, entraînant à sa suite l'ensemble du secteur des biotechnologies.

L'indice biotech du Nasdaq a ainsi repris 1,62% après son plongeon de 4,55% mardi.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...