Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Le Dow à +0,06%, parce que la FED le veut bien

Wall Street : Le Dow à +0,06%, parce que la FED le veut bien

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aucun suspens, aucun changement de scénario: c'était vendredi et le Dow Jones clôture en hausse, comme toujours (et comme chaque mardi): même si c'est par le plus petit écart (+0,06%), c'est de la hausse.

C'est systématique, répétitif, délibéré, totalement orchestré et pleinement assumé par la FED (avec les encouragements des médias financiers): les actions doivent continuer de monter, peu importe l'actualité du jour, la conjoncture bonne ou mauvaise, les anticipations des analystes, le niveau de tension des taux longs.

Il n'y a qu'un seul sens: la hausse. La pièce de la FED retombe toujours du côté pile: c'est inscrit sur ses 2 faces !

Une seule stratégie (acheter), aucune appréciation divergente n'est tolérée: les actifs risqués doivent grimper et s'ils ne le font pas de leur plein gré -ou pas suffisamment avant 21H55- les cours seront arrachés à la hausse durant les 5 dernières minutes (et même les 30 dernières secondes pour le Nasdaq ce vendredi soir, ce qui lui a permis de passer de -0,11% à -0,01% à 3.459).

Cette stratégie nous a été resservie probablement pour la 60ème fois depuis le 1er janvier, sur un quota de 100 séances (c'était la 100ème de l'année ce vendredi, veille d'un week-end de 3 jours).

Bien sur, les optimistes 'rationnaliseront' le rebond des indices US du fait de la hausse de +3,3% des commandes de biens durables en avril (ou de la hausse des ventes de logements neufs la veille), au prétexte que le chiffre était 'supérieur aux anticipations'.

Mais après une chute de -5,9% en mars, le bilan de l'activité manufacturière depuis le 1er janvier reste très mitigé.

Mais la véritable motivation reste la conviction unanime et absolue que Ben Bernanke va continuer d'injecter des cataractes de liquidités (85Mds$ par mois, c'est l'équivalent du 'plan Marshall' dans sa totalité en 1945): ce sont maintenant pas moins de 90% (un ratio jamais observé en 70 ans) des gérants qui répètent en coeur que Wall Street va continuer de monter et qu'il faut 'acheter tous les creux'.

Et la raison N°1 est : parce que la FED -ainsi que la Bank of Japan- veulent qu'il en soit ainsi et que ce soit absolument évident, même pour l'opérateur le plus naïvement convaincu que le marché 'achète l'avenir'.

Il se trouvait même des gérants pour affirmer ce vendredi soir que le véritable chaos dont a été victime Tokyo jeudi et vendredi (avec successivement 1.460Pts puis 1.005Pts de variation intraday, et 2 flash krach à 24H d'intervalle) était une 'bonne nouvelle' pour le marché japonais.

Cela a fourni aux 'retardataires' une opportunité d'investir dans le Nikkei 'à bon compte' (c'est écrit en toutes lettres sur le site du Wall Street Journal).
A +45% depuis le premier janvier, c'était vraiment une aubaine, avec des taux longs remontés de 0,57% à 0,87% en 3 semaines, c'est cadeau !

Le S&P-500 a terminé sur un repli de -0,03% : ce score absurdement négatif doit être dû à la défaillance d'un algorithme !

Un problème était d'ailleurs survenu vendredi dernier à 21H59 et 30 secondes avec l'effondrement de -50% d'Anadarko, ce qui avait permis au 'S&P' d'afficher exactement 1.666,1Pts (+1.000Pts depuis le 6 mars 2009), score hautement symbolique révisé à 1.667,4 vers 22H40.

Vu les scores étriqués à la clôture, les écarts significatifs étaient rares.
Parmi les titres les plus travaillés, on trouvait Procter & Gamble +3,9%, Thermo-Fisher +1,8%, Micron +1,7%, Target +1,5%.

Côté replis : Abercromby & Fitch -8% (profit warning), Harley Davidson -2,8%, JC Penney -2,1%, Expeditors -2%, Cabot Oil -1,9%, Red Hat -1,8%, Gap -1,7%.



Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...