Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : La nervosité monte avant la fed

Wall street : La nervosité monte avant la fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - La Bourse de New York peine à établir de nouveaux records annuels mercredi, à quelques heures d'un communiqué de la Fed qui va déterminer la politique monétaire pour les mois qui viennent.

En fin de matinée, le Dow Jones est inchangé, à 12.592,5 points, tandis que le Nasdaq Composite se replie d'à peine 0,1% à 2846 points.

Le Dow Jones avait atteint hier de nouveaux plus hauts depuis juin 2008 et le Nasdaq établi un nouveau zénith depuis octobre 2007.

La réunion stratégique de la Réserve Fédérale s'achèvera en début d'après-midi par une conférence de presse de son président, Ben Bernanke, une nouveauté pour l'autorité centrale.

'On va gagner en nervosité à l'approche de l'événement', pronostique un analyste.

'Il y a de surcroît une incertitude croissante quant au timing de retrait des mesures de soutien monétaire, le mois de juin devant marquer la fin du programme QE2 de la Fed', ajoute-t-il.

Le chiffre publié avant l'ouverture s'est avéré de bonne facture. Il s'agit des commandes de biens durables, ressorties en hausse de 2,5% au mois de mars alors le consensus tablait sur une progression de 2% après +0,7% en février.

Du côté des entreprises, l'actualité est de nouveau marquée par les publications de résultats.

Boeing avance de 0,7% après avoir dévoilé ce matin des résultats trimestriels en hausse, dus à un effet de base favorable, et réaffirmé ses perspectives financières pour l'ensemble de l'exercice en cours.

Amazon progresse plus vigoureusement (+4,5%) après la publication de résultats trimestriels en demi-teinte, marqués par une progression de son chiffre d'affaires mais un repli de son bénéfice net.

Merck grignote 0,5% après le lancement d'un nouveau programme de rachats d'actions dont le montant pourrait atteindre cinq milliards de dollars.

Johnson & Johnson (J&J) se replie de 0,9% après avoir signé avec le groupe helvétique Synthes un accord d'acquisition représentant une offre globale de 21,3 milliards de dollars.

A noter que le cours du baril de brut léger reprend un peu de terrain, à 111,9 dollars, malgré l'annonce de stocks de pétrole brut en hausse de 6,2 millions de barils la semaine passée aux Etats-Unis.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...