Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : La Chine et le pétrole pèsent sur Wall Street

Wall Street : La Chine et le pétrole pèsent sur Wall Street

Wall Street : La Chine et le pétrole pèsent sur Wall StreetWall Street : La Chine et le pétrole pèsent sur Wall Street

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé mardi en baisse, les derniers chiffres du commerce extérieur chinois ayant ravivé les craintes d'un ralentissement marqué de l'économie mondiale, sur fond de volatilité prononcée des cours du pétrole.

L'indice Dow Jones a perdu 162,51 points, soit 0,92%, à 17.568,00. Le Standard & Poor's 500, plus large, a reculé de 13,48 points (0,65%) à 2.063,59.

Le Nasdaq Composite a illustré une séance nerveuse en perdant jusqu'à plus de 1% avant de passer brièvement dans le vert pour finalement finir pratiquement à l'équilibre (-0,07%) à 5.098,24.

Les importations chinoises ont diminué de 8,7% en novembre par rapport au même mois de l'an dernier, leur 13e mois consécutif de repli.

Ce chiffre a contribué à alimenter la chute des prix du pétrole. Pour la première fois depuis début 2009, le baril de brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) est passé mardi sous le seuil de 37 dollars et le Brent de mer du Nord a glissé sous les 40 dollars. Ils ont ensuite atténué leurs pertes.

L'engorgement du marché pétrolier est tel que certains observateurs redoutent désormais un manque de capacités de stockage au niveau mondial.

UNE HAUSSE DES TAUX SE PROFILE

A Wall Street, l'indice S&P du secteur de l'énergie a abandonné 1,49%. Au sein du Dow, Exxon a cédé 2,83%, la plus forte baisse d'un indice presque entièrement dans le rouge.

L'opérateur d'oléoducs et de gazoduc Kinder Morgan a perdu 4,26% après avoir dit envisager de réduire significativement son dividende.

La baisse des prix des hydrocarbures et les doutes sur la croissance perturbent d'autant plus les investisseurs que l'autre facteur majeur influençant le marché est la réunion de la Réserve fédérale la semaine prochaine, qui pourrait déboucher sur le premier relèvement des taux d'intérêt américains depuis près de dix ans.

"La Fed continue de pencher fortement en faveur d'une hausse de taux mais celle-ci n'est pas encore totalement acquise", souligne Scott Brown, chef économiste de Raymond James.

Le dollar, qui devrait grimper avec le relèvement des taux, a cédé jeudi 0,24% par rapport à un panier de devises de référence et 0,51% face à l'euro, qui s'échangeait autour de 1,0890 dollar après avoir passé brièvement la barre des 1,09 dollar.

Sur le marché obligataire, les rendements des Treasuries ont légèrement grimpé après deux jours de baisse, aidés par la stabilisation des cours du brut en fin de séance.

Sans rapport avec ces préoccupations, l'action Chipotle Mexican Grill a encore abandonné 1,72%. La chaîne de restauration "tex-mex" continue de souffrir de multiples cas d'intoxications alimentaires dans ses établissements, le dernier en date ayant touché 80 étudiants de Boston.

A la hausse, Fairchild Semiconductor a bondi de 5,58%. Le fabricant de semi-conducteurs a déclaré avoir reçu une offre d'achat non-sollicitée le valorisant autour de 2,46 milliards de dollars.

(Caroline Valetkevitch; Patrick Vignal pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...