Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : L'euphorie de la veille s'est évanouie

Wall Street : L'euphorie de la veille s'est évanouie

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a d'abord commencé par effacer ses gains de la veille mercredi matin avant d'amplifier son repli, les investisseurs s'interrogeant à nouveau sur l'évolution de la stratégie de la Fed.

En fin de matinée, le Dow Jones rétrocède 0,9% à 15.266,2 points, tandis que le Nasdaq Composite lâche 0,8% à 3460,8 points.

Ce regain de tension provient de la multiplication des interrogations autour d'un éventuel ralentissement du programme d'injection de liquidités actuellement conduit par la Réserve fédérale.

'Tout le monde s'interroge sur la possibilité que la Fed mette fin à son programme de stimulus de l'économie', écrit-on chez Wells Fargo Investors.

L'euphorie de la veille s'est évanouie notamment sur fond de tension sur les taux longs, avec des T-Bonds qui affichent désormais près de 2,2% de rendement contre 1,7% au début du mois.

Ce matin, l'OCDE a appelé les banques centrales à faire preuve de prudence dans leur stratégie de sortie de crise, soulignant que la fin des mesures dites 'non conventionnelles' pourrait constituer une source d'instabilité sur les marchés par le biais d'une remontée des rendements obligataires.

Le moral des investisseurs est de surcroît plombé par la révision en baisse des perspectives de croissance de la FMI pour la Chine.

Sur le plan des valeurs, Cisco parvient à grignoter près de 0,6% après avoir annoncé son intention de faire l'acquisition de JouleX, un groupe non coté en Bourse spécialisé dans la gestion énergétique des infrastructures informatiques.

Eli Lilly cède 1,5% après avoir fait état de résultats encourageants concernant le Forteo dans le traitement de l'ostéoporose induite par les glucocorticoïdes.

Mondelez International cède 2,3% bien que le groupe ait confirmé mercredi ses objectifs annuels à l'occasion d'une conférence sur les biens de grande consommation organisée à New York par la banque d'affaires Citi.

Aucune statistique américaine majeure ne figure à l'agenda du jour, mais Paul Volcker, l'ancien président de la Réserve fédérale, doit s'exprimer en début d'après-midi à New York.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...