Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : L'énergie et Warren Buffett font monter Wall Street

Wall Street : L'énergie et Warren Buffett font monter Wall Street

Wall Street : L'énergie et Warren Buffett font monter Wall StreetWall Street : L'énergie et Warren Buffett font monter Wall Street

par Caroline Valetkevitch

NEW YORK (Reuters) - Wall Street a rebondi lundi avec l'espoir de nouvelles mesures de soutien à l'activité en Chine et l'annonce d'un nouvel investissement de la part de Warren Buffett confirmant la vigueur du secteur des fusions-acquisitions.

En hausse de 3,64% à 119,72 dollars, Apple a été le principal contributeur à la progression des trois grands indices de Wall Street. American Express a annoncé lundi que les titulaires de ses cartes professionnelles pourraient avoir recours à Apple Pay, le service de paiement mobile du fabricant de l'iPhone.

Après sept séances consécutives de baisse, l'indice Dow Jones a gagné 241,79 points, soit 1,39%, à 17.615,17. Le Standard & Poor's-500, plus large, a pris 26,61 points (1,28%) à 2.104,18, soit sa plus forte hausse en pourcentage depuis le 8 mai. Le Nasdaq Composite, à forte composante technologique, a avancé de 58,25 points (1,16%) à 5.101,80.

"Le marché s'est positionné au départ en fonction de la Chine et la transaction annoncée par Berkshire a été un facteur supplémentaire de soutien au moral des investisseurs", a commenté Aaron Clark, gestionnaire de portefeuilles chez GW&K Investment Management.

Les prix à la production en Chine ont atteint en juillet leur plus bas niveau depuis fin 2009 et les exportations ont chuté de 8,3%, selon des données publiées au cours du week-end. Les investisseurs s'attendent désormais à de nouvelles mesures de la banque centrale chinoise pour tenter de relancer la croissance de la deuxième économie mondiale.

De son côté, Berkshire Hathaway, la société du financier américain Warren Buffett, a annoncé la plus importante acquisition de son histoire avec le rachat de Precision Castparts, un fournisseur de pièces pour l'industrie aéronautique, pour 37,2 milliards de dollars (34,0 milliards d'euros).

L'action Precision Castparts a bondi de 19,1%, à 230,92 dollars, progression qui s'approche de la prime proposée par Berkshire par rapport au cours de clôture de vendredi. L'action B de Berkshire, qui a aussi annoncé vendredi des résultats trimestriels nettement inférieurs aux attentes, a en revanche sous-performé en restant quasiment stable.

LE TITRE TWITTER BONDIT

Avec des taux d'intérêt proches de zéro depuis près de dix ans aux Etats-Unis, l'endettement y est peu coûteux. Entreprises et investisseurs s'activent actuellement pour multiplier les opérations de fusions-acquisitions avant le probable tour de vis monétaire de la Réserve fédérale attendu d'ici la fin de l'année.

En la matière, juillet a été le septième mois le plus actif depuis 1980 sur le plan mondial.

"L'activité des fusions-acquisitions va continuer à être vigoureuse car le financement reste bon marché (même avec la hausse attendue des taux) et que les excès de liquidités doivent être investis", prédit Aaron Clark.

Neuf des dix indices sectoriels du S&P-500 ont fini dans le vert, les hausses les plus marquées étant enregistrées par l'énergie (+3,11%) et les matières premières (+2,53%) avec le rebond des cours du pétrole et du cuivre notamment.

Twitter a bondi de 9,10% à 29,50 dollars. Comme d'autres membres de la direction du site de microblogging récemment, le directeur général par intérim, Jack Dorsey, a annoncé lundi qu'il avait acheté 31.627 actions pour environ 875.000 dollars comme preuve de sa foi en l'avenir de l'entreprise. Il possède désormais environ 21,9 millions de titres, soit environ 3% du capital.

Twitter a en outre conclu un partenariat sur plusieurs années avec la Ligue de football américain (NFL) pour fournir quotidiennement des vidéos et d'autres contenus relatifs à ce sport très populaire aux Etats-Unis.

Certains investisseurs invitent néanmoins à la prudence après cette journée de hausse.

"Il serait hasardeux de conclure quoi que ce soit de la hausse d'aujourd'hui. On peut constater qu'elle est surtout marquée dans les secteurs cycliques (...) tout ce qui est lié à la Chine et au bloc des matières premières", a dit Mark Luschini, responsable de la stratégie d'investissement chez Janney Montgomery Scott.

(Bertrand Boucey pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...