Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Journée d'attente mais l'or s'envole vers 1519$

Wall street : Journée d'attente mais l'or s'envole vers 1519$

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street termine cette première séance de la semaine sur une note de quasi stabilité (si l'on fait la moyenne des valeurs 'industrielles ou financières' et des 'technos'). Le Dow Jones qui recule de 0,22% efface simplement ce qui fut gagné de façon très artificielle au cours du dernier quart d'heure vendredi dernier. La meilleure preuve c'est que le 'Dow' avait reperdu 20Pts dès le premières secondes qui avaient suivi la clôture du 21 avril... et il n'a fait que 's'aligner' ce lundi à l'issue d'une séance aux volumes hyper étroits et où tout est 'demeuré sous contrôle' (et notamment la volatilité qui constitue l'une des clés des stratégies au jour le jour).

L'indice Standard & Poor's n'a lâché que -0,16% à 1.335 après avoir fluctué entre 1.331 et 1338Pts mais le Nasdaq a grappillé 0,2% à 2.825,9Pts: cela semble insignifiant mais cette poignée de points gagnés a permis de combler le 'gap' des 2.823,65Pts resté béant depuis le 18 février dernier. Cet indice pourrait très rapidement rétrograder sous les 2.820Pts d'après les transaction d'après séance alors que Neflix chutait de -5% après ses trimestriels publiés peu après 22H malgré un profit net en hausse de 85% à 60Mns$ (soit 1.11$ par action) et un chiffre d'affaire qui s'envole de 46% à 720 millions $, ce qui est supérieur aux prévisions... mais pas aux 'whisper numbers' circulant dans les salles de marché.

Les bons trimestriels d'Express-Scripts sont encore plus mal accueillis avec une chute de -6,4%. Oracle reculait de -1,5% après l'annonce de la démission de son directeur financier, Jeff Epestein, remplacé par Safra Catz.

Wall Street n'a pas tiré parti d'un rebond inattendu de +11% des ventes de logements neufs, le Dollar non plus d'ailleurs qui est resté ancré à proximité de ses plancher annuels, c'est à dire 1,46E. Cette journée de lundi restera surtout marquée par la 8ème séance de hausse consécutive de l'once d'or qui aligne un 6ème record historique consécutif tandis que l'argent s'envole de +2% et flirte désormais avec les 50$ (contre 40$ fin 2010).

Les investisseurs vont maintenant focaliser leur ayyention vers la FED qui entame sa réunion de politique monétaire ce mardi et la concluera par une conférence de presse, un peu à la manière de la BCE, la première du genre pour Ben Bernanke. Les spécialistes n'attendent aucune annonce spectaculaire et continuent parier que la FED ne modifiera pas son taux directeur avant avril... 2012. Autrement dit, la BCE pourrait avoir porté le 'repo' à 2% avant que la FED lève le petit doigt pour porter le taux 'FED fund' de 0,25 à 0,5%.

C'est ce que Jean Claude Trichet appellait 'prendre son temps' jeudi dernier sur BFM s'agissant de Banques Centrales qui marquent peu d'empressement à 'ancrer les anticipations inflationnistes'. Sous-entendu: celles qui ne visent pas à crédibiliser leur devises et à rassurer leurs créanciers.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...