Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Indices arraches a la hausse entre 21H55 et 59

Wall Street : Indices arraches a la hausse entre 21H55 et 59

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a bien progressé, avec détermination et régularité durant les 3 premières heures de la séance (jusqu'à gagner environ +1% en moyenne), puis la lourdeur a repris le dessus et les indices ont entamé une lente glissade, tout aussi régulière que la hausse et pendant également 3 heures, reperdant ainsi la moitié de leurs gains avant de se stabiliser à l'entame de la dernière demi-heure.

Faute de nouveaux éléments d'actualité, Wall Street s'acheminait vers une clôture en demi-teinte quand survint sans crier gare une spectaculaire accélération à la hausse au cours des 5 dernières minutes.

Une montée en chandelle de +0,3% à +0,4% qui a boosté tous les indices... sans qu'il soit possible de le relier à une quelconque annonce relative au 'shutdown' ou à une dépêche qui rassure les marchés à la dernière minute.
Non, ce fut une nouvelle envolée sortant de nulle part... et qui semble n'avoir eu comme seul but que de faire clôturer les indices US le plus haut possible, et peut-être sur de niveaux déterminés à l'avance.

Les indices US ont pour certains d'entre eux doublé leurs gains en une poignée de minutes: ils engrangent entre +0,41% (Dow Jones) et +1,23% (pour le Nasdaq qui a un nouveau record quasi historique à 3.818Pts, un score jamais approché en séance).

A noter également le rebond de +0,8% du 'S&P' et le nouveau record historique absolu du Russel-2000 (+1,3%) à 1.087 contre 1.802 mi-septembre (soit un gain de +1,15%).

Tout se passe comme si comme si l'impasse politique aux Etats-Unis qui a dégénéré en 'shutdown' ne constituait qu'une parenthèse éphémère, que les membres du Congrès vont s'efforcer de refermer au plus vite.

Un vision idyllique que ne partage pas Saxo Bank: 'L'incapacité du gouvernement à trouver une solution laisse entrevoir un débat tout aussi difficile sur le relèvement du plafond de la dette'.

Même interprétation pour Vincent Pellizzari, trader chez RTFX: 'Si aucune solution n'est trouvée pour relever le plafond de la dette avant le 17 octobre, les Etats-Unis pourraient se voir en défaut de paiement', renchérit Vincent Pellizzari, trader chez RTFX.

'En outre, les opérateurs restent dans l'incertitude quant à l'évolution de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine', précise Saxo Banque.
Il n'est même pas certain que le rapport mensuel sur l'emploi puisse être publié vendredi (le 'shutdown' pourrait perturber sa diffusion).

En attendant, les commentateurs qui s'abstienne de rentrer dans les détails justifieront la bonne tenue globale de Wall Street par les 'bons chiffres du jour' parus à 16h00 aux Etats-Unis.

Les prix des logements pour septembre sont ressortis à +0,9% (soit +12,4% en rythme annuel) et l'ISM manufacturier à 56,2 contre 55,7 début septembre (le consensus l'attendait en baisse à 55,2).

Mais cela aurait tout aussi bien être interprété comme un risque de réduction du 'QE-3'.
Le 'S&P' et le Nasdaq ont bénéficié du ramassage opéré sur Ford +1,9%, Visa +2,1%, Baidu +2,2%, Apple +2,4%, Merck +2,45%, Delta +2,6%, Amazon et Priceline +2,7%, Electronic Arts +3,4%, Yahoo +3,5%, Netflix +5%, Sears +6,9%
Parmi les rares replis du jour, on remarquait Newmont mining -3,5% (l'or a dévissé de -3% bers 1.285$), Mondelez -1,8%, Paychex -1,6%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...