Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Ignore les angoisses européennes, parie sur fed

Wall street : Ignore les angoisses européennes, parie sur fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Etonnant contraste d'ambiance de part et d'autre de l'Atlantique ! Les places européennes ont fortement progressé à l'ouverture (+1,2%) mais ont fini aux antipodes (-1,2%), à l'issue d'une séance marquée par une volatilité pratiquement au paroxysme (par rapport à la moyenne des dernières semaines) avec des opérateurs tétanisés par la flambée des taux longs en Espagne et la rechute de l'Euro sous les 1,2575$.

Scénario totalement inverse à Wall Street (les indices US terminent quasiment inchangé à 22H) qui n'a pratiquement pas fluctué durant toute la séance avec des scores identiques en clôture à ce qu'ils étaient à 17H30 (au moment de la fermeture des places en Europe) avec un indice de volatilité (le 'VIX') en chute libre de -13,2% à 18,35 (alors qu'il flirtait encore avec les 30 il y a une semaine).

Cet effondrement du baromètre du stress est peut être technique (vu l'ambiance qui règne en Europe et entre les participants au 'G-20' de Los Cabos) car un changement d'échéance intervient ce mercredi.

Ce pourrait être une journée cruciale puisque la FED indiquera quelle est sa stratégie pour les prochains mois: nul ne doute que Ben Bernanke aura à coeur de rassurer Wall Street (comme il l'a toujours fait lorsque la croissance US s'étiole). L'hypothèse jugée la plus probable serait une poursuite de l'opération 'twist' (de maturités obligataires) plutôt que la mise en oeuvre d'un 'QE-3' qui déplait à Pékin (le recours à la planche à billet étant potentiellement inflationniste du point chinois).

Le 'S&P' a grappillé +0,14% à 1.345Pts grâce notamment au constructeurs de maisons individuelles (Lennar a pris +4%, Pulte Group et DR Horton +3,7%, Beazer Homes +1,8%) qui ont été dopés par une hausse de l'indice NHAB qui retrouve au mois de mai son meilleur étiage depuis le printemps 2007 (juste avant la crise). Les banques ont terminé en ordre dispersé plutôt à la baisse dans le sillage du secteur financier en Europe et Morgan Stanley a lâché -3,4%, Citigroup -2,7%, Bank of America -1,8%.

Le Nasdaq Composite a surperformé (+0,78%) grâce essentiellement à l'envol de Facebook (+4,7% à 31,4$) et du supergéant de la cote Apple qui a fait la différence à lui seul avec un gain de +2% à 585,8$, malgré l'arrivée d'un nouveau concurrent sur le marché des tablettes: Microsoft.

A noter également la hausse de +4,5% de eBay, de +4,2% de Marvel Technno, de +3,7% sur First Solar.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...