Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Haussier sans euphorie, Nasdaq au zénith

Wall Street : Haussier sans euphorie, Nasdaq au zénith

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street avait bien entamé la séance, les indices gagnant rapidement +0,8% à +0,9% (le Nasdaq et le Russel-2000 pulvérisaient ainsi de nouveaux zénith historiques à 5.162 et 1.293 points respectivement), mais les gains se sont étiolés au bout d'une heure de cotations, et selon un scénario devenu récurrent, le marché s'est figé autour de +0,55% ou +0,6% durant près de cinq heures.

Le Nasdaq (+0,72%) et le Russel-2000 (+0,53%) inscrivent une nouvelle 'meilleure clôture de tous les temps' à respectivement 5.154 et 1.291,4 points, le 'S&P' engrange +0,6% à 2.123 points et le Dow Jones termine à 18.120 points (+0,58%, dans le sillage de Goldman Sachs à +1,6%).

La volatilité des quatre dernières heures de cotations n'a pas excédé 0,25% sur les principaux indices, ce qui signe l'instauration d'une 'camisole algorithmique' (gel des scores en attendant un catalyseur ou un consensus à prendre à contrepied).

Le baromètre du stress, le 'VIX', a été impitoyablement écrasé, l'aversion au risque s'est littéralement effondrée de -9,5% à 12,6, une valeur très proche des planchers historiques. Les opérateurs, au zénith de la confiance, semblent postuler que plus rien de fâcheux ne saurait arriver.

Compte tenu des derniers développements du feuilleton grec et de l'envol des places européennes, les chiffres économiques américains ont été relégués au second plan.

Ils n'étaient d'ailleurs pas mauvais puisque les reventes de logements anciens compilées par la NAR (National Association of Realtors) ont progressé de 5,1% le mois dernier aux Etats-Unis pour s'établir à 5,35 millions d'unités en rythme annualisé, contre 5,3 millions anticipés et après 5,09 millions en avril (chiffre révisé de 5,04 millions).

Le principal 'driver' de la hausse demeurait le sommet exceptionnel de Bruxelles sur fond de 'nouvelles propositions grecques' (que personne ne connaît dans le détail, sauf les proches du dossier) afin de trouver un compromis sur la dette qui éviterait au pays un défaut de paiement aux répercussions potentiellement désastreuses pour l'Eurozone et le système bancaire mondial.

Le commissaire européen aux Affaires économiques et financières Pierre Moscovici faisait part de son optimisme, estimant que 'les dernières propositions de la Grèce soumises dimanche soir vont dans le bon sens' et qu'elles 'peuvent permettre une base à un accord'.

D'après les dernières rumeurs, Athènes aurait lâché un peu de lest concernant son système de retraites (les pensions ont déjà chuté en moyenne de -45% en cinq ans) et consentirait une hausse de TVA 'financièrement soutenable' pour une population déjà durement éprouvée (beaucoup de Grecs doivent désormais emprunter pour payer les taxes et les impôts... et renoncent parallèlement à se soigner).

Cette séance de lundi n'a pas donné lieu à des écarts spectaculaires à la hausse: Apple prend +0,8%, Texas +1,8%, Celgene +2%, Sandisk +2,4%, Facebook +2,7%, Adobe +3,2%, E-Trade +3,5%.
Côté baisses, la liste des replis un peu significatifs est très courte avec Wynn Resorts -2,1%, Symantec et Tesla -1%, Priceline -0,7%.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...