Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Grevé par les indices manufacturiers

Wall Street : Grevé par les indices manufacturiers

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices américains se montrent hésitants en cette première partie de séance, leur progression initiale ayant été grevée par des signes de faiblesse donnés par le secteur manufacturier américain.

Après environ une heure et demie d'échanges, le Dow Jones grappille 0,1% vers 17.840 points, tandis que le S&P 500 recule symétriquement à 2.057 points et que le Nasdaq s'affaisse de 0,3% à 4.721 points.

L'indice ISM manufacturier est ressorti à 55,5 points aux Etats-Unis le mois dernier, après 58,7 points en novembre, alors que le consensus tablait sur un recul moins marqué de cet indice aux environs de 57,5 points.

'L'essentiel de la surprise provient d'un repli plus fort que prévu des composantes de la production et des nouvelles commandes, suggérant que la production manufacturière pourrait décélérer à court terme', prévient-on chez Natixis.

De même, si l'indice PMI manufacturier de Markit a été révisé de 53,7 à 53,9, il n'en demeure pas moins en baisse par rapport à 54,8 en novembre, et termine l'année 2014 à son plus bas niveau depuis janvier dernier.

'Même si la demande globale demeure terne, un marché intérieur dynamique devrait aider à soutenir la croissance du secteur manufacturier dans les mois à venir', tempère Chris Williamson, économiste en chef à Markit.

Enfin, alors que le consensus escomptait une petite hausse, les dépenses de construction ont diminué de 0,3% aux Etats-Unis en novembre par rapport à octobre, après une augmentation de 1,2% (chiffre révisé de +1,1%).

Les opérateurs gardent aussi un oeil sur les cours du pétrole, alors que le baril de WTI reste sur la pente descendante à 52,7 dollars, de quoi peser sur des poids lourds du secteur comme Chevron (-1% à 111 dollars) ou Schlumberger (-0,5% à 85 dollars).

'L'Iran a beau appeler l'Arabie Saoudite à réduire sa production, il semble bien que l'on a affaire à une course vers le bas et des marges bien plus faibles sont une chose avec laquelle le secteur devra vivre', estime à ce sujet un analyste chez Trustnet Direct.

Dans l'actualité des valeurs, General Motors recule de 1,1% à 34,5 dollars, alors que le constructeur automobile a racheté l'ensemble de ses 156,1 millions d'actions préférentielles de série A pour un montant de liquidation de 3,9 milliards de dollars.

Eli Lilly prend 2,2% à 70,5 dollars, au lendemain de la finalisation du rachat, par le laboratoire d'Indianapolis, de la division santé animale de Novartis moyennant 5,4 milliards de dollars, transaction annoncée en avril 2014.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...