Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Gains initiaux effacés avec le pétrole

Wall Street : Gains initiaux effacés avec le pétrole

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a rapidement effacé ses gains du début de séance et s'affiche désormais assez nettement en terrain négatif, dans le sillage des cours de pétrole qui continuent de s'enfoncer sous les 50 dollars le baril WTI.

Après plus d'une heure et demie de cotations, le Dow Jones recule de 0,7% à 17.390 points, le S&P500 perd 0,6% à 2.009 points et le Nasdaq Composite 0,5% à 4.612 points. Pour mémoire, les trois indices avaient pris respectivement 1,1% 1,3% et 1,4% vendredi.

Les cours du pétrole WTI s'inscrivent en chute de plus de 4% à moins de 47 dollars le baril, une tendance que les analystes de Wells Fargo Advisors expliquent par 'une production sans précédent en provenance d'Irak'.

Les cours de l'or noir semblent aussi souffrir d'une révision en baisse des projections de croissance mondiale du FMI pour 2015 et 2016 à +3,5 et +3,7%, chiffres réduits de 0,3 point de pourcentage dans les deux cas.

La chute des prix du pétrole a vite effacé les gains initiaux des indices actions américains qui saluaient l'annonce cette nuit du maintien de la croissance chinoise à un rythme annualisé de 7,4% sur les trois derniers mois de 2014.

'Si la transition structurelle conduit l'économie chinoise vers un rythme de croissance plus lent et plus solide, ce changement s'accompagne nécessairement d'un certain nombre de risques qui pèsent sur elle', prévient toutefois un économiste de Natixis.

Aucune donnée américaine majeure n'est attendue ce jour, mais les opérateurs prendront connaissance cette semaine des chiffres de la construction résidentielle, puis des ventes de logements anciens et des indicateurs avancés du Conference Board.

Les jours à venir seront aussi marqués par de nombreuses publications de résultats d'entreprises, avec des groupes de la trempe d'IBM, American Express, Travelers, Verizon, GE, McDonalds ou Honeywell.

Pour l'heure, Johnson & Johnson abandonne 3% : le groupe de santé a légèrement battu le consensus de BPA sur les trois derniers mois de l'année, mais la croissance de ses revenus a été plus qu'annulée par des effets de changes négatifs.

Morgan Stanley cède près de 2%, délaissé pour la publication de comptes du quatrième trimestre inférieurs aux prévisions. Hors exceptionnel, le BPA de la banque d'affaires s'est élevé à 40 cents, soit huit cents de moins que prévu.

Dans le secteur parapétrolier, Halliburton perd 2% après sa publication trimestrielle, tout comme Schlumberger qui a pris de participation à hauteur de 45% au capital d'Eurasia Drilling Company, moyennant 1,7 milliard de dollars.

A l'inverse, l'action Delta Airlines s'adjuge 4%, saluée pour des trimestriels meilleurs que prévu grâce à la bonne tenue du trafic passager de la compagnie aérienne, mais aussi à l'allègement de sa facture kérosène dans le sillage des cours du pétrole.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...