Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Furia haussière, Yellen déjà une magicienne ?

Wall Street : Furia haussière, Yellen déjà une magicienne ?

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street pulvérise tous ses records absolus, des étoiles plein les yeux, la sensation fantasmée de l'odeur de l'argent fraichement imprimé dispensant son parfum enivrant.

Alors qu'aucune actualité de l'explique (aucun chiffre, aucune OPA, aucune déclaration officielle) l'euphorie des investisseurs c'est renforcée au fil des heures jusqu'à se terminer en apothéose au cours de la dernière demi-heure de cotations.

Nous avons assisté à un doublement des gains sur le 'S&P' (+0,81% à 1.782) et sur le Nasdaq Composite (passé de 3.940 à 3.966, soit +1,18%), le tout avec plus de 90% de titres en hausse.
Record absolu également pour le Dow Jones à 15.822 (+0,45%) ou le Dow Transport (+0,6% à 7.142Pts).

Wall Street célèbre déjà le discours que Janet Yellen prononcera demain: des rumeurs obligeamment répandue par des 'sources non identifiées' ont d'ailleurs laissé miroiter une divulgation par anticipation de sa 'feuille de route' (du pur 'n'importe quoi'... mais qui s'en soucie ?).

Pour synthétiser les commentaires entendus sur CNBC ou Bloomberg TV après la clôture ce mercredi, les intervenants arborant unanimement les plus larges sourires et un 'moral de vainqueurs'.

'Wall Street s'extasie déjà rien qu'en se figurant le déversement de drogue monétaire illimité dont l'intronisation imminente de Janet Yellen contient la promesse'.

'Wall Street se réjouit de la conviction que Janet Yellen non seulement ne restreindra pas le 'QE3' mais en augmentera la taille pour marquer son empreinte sur la politique monétaire de la FED dès sa prise de fonction en janvier prochain'.

'Wall Street est absolument convaincu que Janet Yellen se montrera 'très réceptive' à ses attentes (elle n'a jamais travaillé dans une entreprise, c'est un pur produit du coeur du 'cercle des élites' et elle n'a jamais mis un pied dans le monde réel, elle n'a jamais pratiqué que la haute finance) et qu'elle injectera indéfiniment des quantités infinies d'argent dès que l'entretien de la hausse éternelle des marchés l'exigera'.

De nombreux stratèges autrefois sceptiques sur la pertinence et l'efficacité du 'QE-3' prédisent maintenant 4 ans de 'bull market'... alors même que les bénéfices et les chiffres d'affaires stagnent et que la classe moyenne américaine se paupérise depuis 6 ans à un rythme jamais observé depuis 1929/1935.

Mais la hausse de Wall Street n'a plus besoin de consommateurs, ni de vraie croissance (non adossée à toujours plus de dette), ni d'une population disposant d'un job et de revenus décents: la seule chose qui compte, ce sont les flux de liquidités... et Janet va en déverser plus que les marchés n'en ont jamais rêvé.

Oui, c'est bien parti pour 4 ans de hausse ininterrompue et un 'S&P' à 2.000 dès la mi-2014: c'est à qui produira la prévision la plus outrageusement optimiste... tous les verrous psychologiques ont sauté, plus aucun argument contrarien n'est audible.

Alors, ce fut la ruée en fin de séance, un vent de 'panique à la hausse': parmi les titres les plus ramassés (tous les secteurs apparaissant uniformément 'bullish'), on remarquait Microsoft +2,1%, Bank of America +2,2%, Adobe +2,3%, Yahoo +3%, Xerox +3,3%, JC Penney et Sears +3,6%, Firts Solar +4%, Facebook +4,5%, General Motors +4,85%.

Parmi les rares replis du jour (moins de 10% des titres cotés) Citrix lâchait -4,8%, Regeneron -3,4%, Juniper -1,6%, Expedia -0,5%, Microchip -0,15%, Exxon -0,1%.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...