Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : +forte correction de l'année, petit repli hebdo

Wall street : +forte correction de l'année, petit repli hebdo

tradingsat

(CercleFinance.com) - Encore une séance au profil 'ultraplat' vendredi: après le décrochage initial, Wall Street s'est stabilisé et n'a rien reperdu ni repris au cours des 6 dernières heures précédant la clôture... sauf le Dow Jones qui bénéficié d'un redressement assez singulier au cours de la dernière heure, l'indice s'envolant de 12.745 vers 12.801Pts.

Malgré ce bel effort en fin de parcours, le Dow Jones recule de -0,7% et de -0,35% sur la semaine. Le S&P-500 s'est également replié de -0,7% vendredi mais il affiche toujours une hausse de quelque +7% depuis le 1er janvier et il s'est fallu de peu qu'il inscrive une 6ème semaine d'affilée dans le vert (le bilan hebdo se solde par un recul de 0,2%).

Et le fait le plus marquant, c'est qu'un effritement de -0,69% (pour être très précis) constitue la plus forte perte en pourcentage du 'S&P' depuis le début de l'année: cela démontre s'il en était encore besoin que toute ébauche de correction est systématiquement éradiquée par les 'robots' qui veillent à l'écrasement du 'VIX' depuis 8 semaines. Mais cette période de diminution apparente du stress touche peut être à sa fin car la volatilité a connu une soudaine accélération vendredi: le 'VIX' du CBOE a bondi 12% à 20,8 après avoir flirté avec les 22 à une heure de la clôture. Le Nasdaq a perdu de son côté -0,8%, ce qui constitue également son plus 'sévère' repli de l'année.

La journée de vendredi a été ponctuée par la publication du baromètre de l'univesité du Michigan qui évalue le moral des ménages américains: il s'inscrit en recul vers 72,5 (contre 75 en janvier et 75,5 attendu).

Mauvaise surprise également avec la balance commerciale des Etats-Unis au mois de décembre: le déficit se creuse de -4% et il enregistre son plus mauvais score depuis 6 mois. Le déficit s'établit à -48,8 Mds$, contre -47,1 en novembre (le consensus tablait sur -48Mds$).

Sur l'ensemble de l'année 2011, le déficit commercial atteint -558Mds$ (soit 3,7% du PIB US), le plus élevé depuis 2008. Les échanges bilatéraux avec la Chine représentent plus de la moitié de ce total (295 Mds$).

Pas de quoi se rassurer non plus avec les résultats d'entreprises du 4ème trimestre (et de l'année 2011): sur 355 sociétés appartenant au S&P-500 qui ont déjà publié leurs bilan, seules 62% ont battu le consensus de Wall Street (dont les spécialistes savent qu'ils sont volontairement minorés pour ménager un 'effet bonne surprise'). C'est donc le ratio le plus bas depuis le quatrième trimestre 2008 (il signifie en fait que 50% seulement des entreprises ont surpassé les vraies attentes des initiés) alors que proportion était autour de 70% en moyenne (comprendre 60%) ces quatre derniers trimestres.

Cette semaine, 51 sociétés du 'S&P' publieront leurs chiffres il en restera moins d'une centaine avant la mi-mars : ce souvent les moins bons car les entreprises qui battent le consensus s'empressent de glaner les faveurs du marché, les autres tentent de se montrer discrètes.

En ce qui concerne la croissance des résultats au quatrième trimestre 2011, il ressort à un peu moins de 9% (soit +8,9%) mais c'est une progression en trompe l'oeil car en excluant Apple, ce taux retombe à 5,8%... et sans Caterpillar et Intel, il atteint péniblement les +5%.

Même si la Bourse est mue par une dynamique haussière, ce n'est pas pour cela que sa volatilité va retomber. L'indice de volatilité du CBOE a bondi de près de 12% à 20,79 après un pic à 21,98 vendredi.

Il y a toujours de bonnes surprises, comme LinkedIn qui s'est envolé de 17,8%, à pratiquement 90$, après avoir publié un chiffre d'affaire trimestriel qui doublé sur un an... mais qui ressort en deçà des attentes. A l'inverse, First Solar a chuté de 10,45% (sous les 44$) suite au retard pris par un financement gouvernemental crucial pour l'avenir du groupe.

Parmi les principaux replis, rien de très spectaculaire: RIM lâchait -3%, Micron -3,3% et Netapp -3,5%, Activision, Marvell, Nvidia et Electronic Arts ont chuté de -2,5%, Flextronics et Broadcom de -2,2%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...