Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : FED plus 'colombe' que prévu, Nasdaq au zénith

Wall Street : FED plus 'colombe' que prévu, Nasdaq au zénith

tradingsat

(CercleFinance.com) - Comme prévu, la FED a laissé son taux directeur inchangé mais la décision n'a pas été unanime: il existe des dissensions sur le calendrier dans la mesure où certains membres de la FED estiment que le niveau d'inflation se situe déjà au-delà des objectifs (hors variables volatiles)... mais Janet Yellen ne décèle pas de risque dans le contexte actuel de 'croissance molle'.

En effet, d'autres voyants économiques demeurent faibles (comme l'investissement et en particulier la productivité industrielle) et invitent à ne pas se précipiter.

Les Etats Unis semblent proches du plein emploi mais les pressions à la hausse sur les salaires sont très 'localisées' et n'impliquent que de petits effectifs, la majorité des salariés continuent de se sentir frustré que les hausses de revenus demeurent lentes.

La situation actuelle incite cependant plus de sans-emplois à tenter d'en retrouver un, ce qui pourrait faire remonter le taux de chômage.

Le fait que Janet Yellen s'appesantisse d'avantage sur les points faibles que sur les signaux économiques 'forts' font basculer son discours du côté 'colombe', ce qui ravit Wall Street vu l'accélération à la hausse qui s'est enclenchée au fil des questions sur la conjoncture et l'inflation.

En ce qui concerne le scandale Wells Fargo, la FED 'va y regarder de près' mais rejette le concept du 'too big to be managed'.

Pendant que Janet Yellen laissait transparaître une attitude plus 'colombe' que prévu, le Nasdaq en profitait pour inscrire un nouveau record historique absolu intraday à 5.299Pts (contre 5.280Pts fin août puis le 2 septembre) et 5.295 au final.

Le Dow Jones et le 'S&P' qui évoluaient à l'équilibre et même en léger repli à la mi-séance sont repartis de l'avant avec des écarts de +0,9% à +1,1% au final, preuve que les anticipations de hausse de taux dès décembre ne se renforcent pas aux yeux des investisseurs.

Signe incontestable de la 'complaisance' des opérateurs (éloignement du stress concernant une hausse de taux), le 'VIX' se détendait de -15% à 13,6.

Détente également sur les T-Bonds 2026 avec un recul de -5Pts du rendement vers 1,655% contre 1,7050% en début de soirée.

Parmi les titres les plus ramassés, on notait Adobe +7,1%, Fedex +6,9% (hausse des tarifs programmée pour 2017), Micron +4,4%, Yahoo +3,2%, Nvidia +2,8%, Halliburton et Baker Hugues (+3,5%) avec à leur suite les grandes valeurs pétrolières, en hausse de +4% en moyenne (Marathon et Nal Oilweel +5,4%, Range et Concho +4,5%), dans le sillage du baril qui reprend +1,3% à 43,8$.

Fedex grimpe de 7% après avoir dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes pour le premier trimestre de son exercice fiscal 2016/2017.

Microsoft progresse lui de 1,7% après avoir annoncé une hausse de 8% de son dividende trimestriel, qui passera à 39 cents par action à compter du 8 décembre prochain.

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...