Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Euphorique, mise tout sur un 'qe-3' de la fed !

Wall street : Euphorique, mise tout sur un 'qe-3' de la fed !

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a bel et bien attendu la réouverture de Londres pour passer en mode 'rallye': à défaut du moindre élément d'actualité justifiant une hausse des marchés depuis 1 mois ou au cours des dernières 48H, c'est justement l'aspect déprimant de la toile de fond économique qui renforce soudain les opérateurs dans la conviction que la FED prépare la mise en place d'un 'QE-3'. Plus c'est mauvais, plus c'est bon pour les marchés ! Le climat économique actuel doit être sacrément mauvais pour que Wall Street s'offre la plus forte hausse de l'année avec un gain de +2,4% que l'on croirait calqué sur les places européennées et dupliquée à coup de robots algorithmiques. Le Dow Jones a bondi de +2,37% (dont +0,5% au cours du dernier quart d'heure, ce qui lui a permis d'atteindre les 12.400Pts) et le Nasdaq a pris 2,40% pour finir proche des 2.850Pts.

Le 'S&P' 500 a flambé de 2,30% à 1.315Pts dans le sillage des financières qui explosent littéralement à la hausse (Morgan Stanley +8,4%, Bank of America +7,6%, Citigroup +5,4%, Regions Fin +5,3%, JP Morgan +3,4%) comme si le principe du 'QE-3' était déjà acquis en cette veille de discours de Ben Bernanke sur l'état de l'économie.

Sauf que pas une ligne du 'Beige Book' publié ce mercredi vers 20H ne suggère que la FED réfléchit à une telle éventualité. Le texte reprend 98,9% des éléments de la précédente édition mais certains spécialistes croient déceler derrière la confirmation d'une croissance ' toujours trop lente' des aspects un peu plus positifs en décortiquant les chiffres d'activité région par région.

Est-ce de nature à motiver la FED à déclencher un 'QE-3' ?

Le fera t'elle alors pour 'sauver l'Europe'... alors que le problème des banques espagnoles est loin d'être résolu et que les déséquilibres structurels entre le Nord et le Sud n'ont pas fini de plomber le Vieux Continent ?

Mais l'une des autres explications avancées pour justifier l'envolée des indices US durant le dernier quart d'heure, c'est que Wall Street aurait salué la victoire d'un Sénateur -supporter de Mitt Romney- dans une élection locale qui se jouait dans le Wisconsin: ceci augmenterait les chances d'une victoire républicaine aux présidentielles de novembre.

Autrement dit, n'importe quel prétexte est jugé bon pour justifier un score fleuve des actions américaines quand tous les éléments concrets plaident pour qu'elles baissent davantage.

Parmi les principaux écartsn en dehors des financières déjà mentionnées, nombre de 'technos' ont connu des rachats massifs, à l'image de JDS +6,2%, Autodesk +6%, Sears +5,8%, Akamai +5,7%, First Solar +5,4%, Sandisk +5%, Broadcom +4,7%, Electronic Arts +4,5% Microsoft +3%.

Les parapétrolières ont également brillé (avec un baril revenu au-dessus des 85,5$): envol de Chesapeake +7,1%, Range Resource +5,1%, Occidental +4,2%, Schlumberger +3,8%, Exxon +3,3%, Chevron +3,4%... et Halliburton fut l'exception qui confirme la règle avec -3,5%.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...