Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Encore de la hausse, mais le qe3 inquiète pékin

Wall street : Encore de la hausse, mais le qe3 inquiète pékin

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a bénéficié d'un courant acheteur durant la 1ère heure puis le marché semble être parti en roue libre jusqu'à la clôture, perdant peu à peu de l'altitude jusqu'à revenir à l'équilibre à un quart d'heure de la clôture.

Une nouvelle fois, quelques intervenant 'bien intentionnés' ont racheté du papier au cours des 5 dernières minutes, histoire de placer les indices US sur une trajectoire haussière à la veille du week-end.

Le Dow Jones Industrial est ainsi passé de 13.550 à 13.593Pts (meilleure clôture depuis le 10 décembre 2007), ce qui lui permet d'afficher un gain de +0,4% et un bilan hebdomadaire de +2,15%.

Le Nasdaq a pris +0,9% à 3.184Pts (+1,52% sur la semaine), son meilleur score depuis le 9 novembre 2000: l'indice électronique a profit d'une nouvelle envolée du super-géant Apple qui a inscrit en séance un nouveau record historique absolu à 698$, ce qui propulse sa capitalisation vers un montant colossal de 650Mds$, soit environ le tiers du poids boursier de la totalité des valeurs du SBF-120 (Apple, c'est 40.000 salariés mais le groupe pèse plus lourd que le PIB de la Suisse et ses 8 millions d'habitants, lequels affichent le 3ème revenu par tête sur la planète).

Apple a également dopé le S&P500 qui a progressé de +0,41% à 1.465,8Pts(soit +1,94%, hebdo), un niveau équivalent à celui du 31 décembre 2007.

Wall Street a bien compris que l'intention de la Fed était d'inonder les marchés de liquidités -au prétexte de faire baisser le chômage et de soutenir la relance économique- mais les opérateurs savent d'expérience que les 'QE' ne relancent que l'inflation, via la flambée des matières premières: le pétrole en a aussitôt profité pour rejoindre les 100$ (il a clôturé vers 99,1$ sur le NYMEX vendredi soir).

Bien que Ben Bernanke ait indiqué faire tourner la planche à billet pour maintenir les taux vers zéro jusqu'à mi-2015, le résultat de l'annonce se traduit par une forte hausse des taux d'intérêt sur les maturités de 5, 10 et 30 ans. L'autre effet -éventuellement bénéfique pour le commerce extérieur américain-, c'est la baisse du dollar (-6% en 1 mois: il rechute sous les 1,313E). L'Europe et la Chine n'ont aucune raison de s'en réjouir: Pékin a fait connaître à de nombreuses reprises depuis mai dernier (dès les premières rumeurs de 'QE.3') qu'elle désapprouvait 'toute initiative monétaire risquant d'engendrer une instabilité des prix' (comprendre: l'inflation).

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...