Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Douché par crash en Ukraine et offensive Israël

Wall Street : Douché par crash en Ukraine et offensive Israël

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street enregistre sa plus lourde correction depuis le 10 avril dernier avec un Dow Jones qui décroche de -0,95%, un 'S&P' de -1,2% et un Nasdaq de -1,42% (tout comme le Dow Transport).

Comme si le crash -inexpliqué- d'un 777 de la Malaysia Airlines au-dessus du Nord de l'Ukraine vers 16H (territoire contrôlé par les séparatistes) ne suffisait pas, le 1er Ministre israélien annonçait en début de soirée le début d'une offensive terrestre en territoire palestinien (Gaza) après une journée marquée par la mort de nombreux civils innocents suite à la reprise de bombardements sur des positions présumées du Hamas.

Cela fait beaucoup de foyers de tension géopolitiques majeurs surgissant en moins de 6 heures... beaucoup trop pour des marchés US surachetés et qui affichaient hier encore une confiance presque aveugle dans un avenir radieux.

L'indice du stress -le VIX- avait plongé de façon inexpliquée de -8% la veille (vers un plancher de 11Pts, malgré les nouvelles sanctions US à l'encontre d'oligarques proches de V.Poutine), a littéralement explosé de +36% à 14,9, soit l'écart le plus spectaculaire de l'année 2014.

Le crash du 777 de la Malaysia qui a couté la vie à 295 personnes a déjà donné lieu à de nombreuses prises de position très anti-russes de la part de 'spécialistes' interviewés par les networks américains et qui se rangent à la version de Kiev qui accuse les séparatistes pro-russes d'avoir abattu l'avion avec un missile sol/air.

Mais le Pentagone puis le Département d'Etat annonçaient tour à tour -et malgré des moyens de surveillance électroniques et satellitaires considérables des zones de combat mobilisés depuis des mois- ne pas être capable d'établir la cause du crash, contrairement à l'entourage du Président Viktor Porochenko.

Ce soir, et dans un contexte d'aversion au risque majeur, les taux longs atteignent des plancher annuels historiques et notamment les T-Bonds qui affichent -8Pts de base à 2,45%.

En cette veille de séance des '3 sorcières', et compte tenu de l'actualité troublée, les médias ne feront pas les 'gros titres' sur le record historique du Dow Jones à 17.150Pts inscrit vers 16H30.

Les chiffres US passent au second plan: les permis de construire et mises en chantier en juin ont par exemple déçu avec un repli de -4,2% et -9,3% respectivement (à 963 000 et 893 000) alors que les économistes attendaient environ un million pour ces deux indicateurs.

Les chiffres du chômage hebdo sont conformes aux anticipations (à 302 000 contre 305 000 chiffre révisé de 304 000) début juillet.

Bonne surprise en revanche avec l'indice 'Philly Fed' mesurant l'activité manufacturière: il grimpe à 23,9 points ce mois-ci après 17,8 en juin alors que le consensus tablait sur son repli à 16 points.

Parmi les plus fortes baisses du jour, notons Sandisk -13,6%, Autonation -8%, Yum Brand -6,9%, Mattel -6,6%, Micron -4,6%, DR Horton -4%, Anadarko -3,9%, Best Buy -3,7%, Delta Airlines -3,5%, Lennar -3,4%, Seagate -3%, Vertex -2,5%, Bank of America -2%, Apple -1,8%, Yahoo -1,7% (après -5% la veille).

Parmi les 'rescapés', il y avait Time Warner qui pourrait faire l'objet d'une surenchère de Rupport Murdoch a pris +3,5%... mais un rachat poserait des problèmes de monopole dans le secteur de la presse et des TV Networks.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...