Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Déstabilisé par des craintes de crise en Chine

Wall Street : Déstabilisé par des craintes de crise en Chine

tradingsat

(CercleFinance.com) - La secousse a été rude, mais suffisante pour faire dérailler la tendance haussière moyen terme sur les marchés US. Pas plus tard que la veille, le Dow Transport et le Russel-2000 battaient de nouveaux records absolus: ils sont encore très loin d'une invalidation du 'bull trend'.

Tout comme jeudi soir, Wall Street aligne son repli sur celui des places européennes, les écarts moyens sur les 3 principaux indices n'atteignent cependant pas -2,8% comme sur l'EuroStoxx50... mais le Russel-2000 chute de -2,4% et le Dow Transport de -4% (ce qui est à rapprocher d'une envolée supérieure à 40% en 16 mois).

Le Dow Jones cède -2% (il perd 320Pts et enfonce ainsi le palier des 16.000Pts pour en terminer au plus bas à 15.879Pts), le 'S&P' chute de -2,1% sous les 1.800Pts (à 1.790Pts) et le Nasdaq de -2,15% 4.128Pts.

Si les opérateurs commencent à évoquer leur désappointement après une série de trimestriels recelant de nombreuses déceptions inattendues, la cause principale de la débâcle des dernières 48H est mise sur le compte de la crise monétaire qui frappe l'Argentine mais aussi et surtout de la Chine, victime (ou coupable ?) d'une croissance qui s'essouffle mais également de mal gérer le surinvestissement des entreprises dans des activités déficitaires ou même très risquées comme le 'shadow banking'.

Lloyd Blanckfein, le CEO de Goldman Sachs expliquait sur CNBC ce vendredi que la Chine ne dispose pas des mécanismes lui permettant de traiter le problème des créances douteuses... et de déclarer en faillite les émetteurs (dont on sait qu'il s'agit souvent d'entreprises d'Etat ou gérées par des dirigeants du 'Parti' ou des membres de leur famille).

Pour ne rien arranger, des rumeurs de faillite d'une société financière chinoise impliquée dans le 'shadow banking' rajoutait à la nervosité ambiante: cela pourrait être qu'un cas malencontreux parmi de nombreux autres !

Le stress ambiant se traduit notamment par l'explosion à la hausse du VIX (associé au S&P-500) qui s'envole de +31,75% à 18,15, contre 12 en début de semaine.

Le bilan hebdomadaire s'avère lourdement négatif pour les indices US (-3,5% pour le Dow Jones, -2,6% pour le 'S&P' et seulement -1,4% pour le Nasdaq) avec plus de 97% de titres en repli et 85% des composantes du 'S&P' ont fini la semaine sur un score hebdomadaire négatif.

Parmi les plus lourds replis, on notait Intuitive -6,4%, Bristol Myers -5,6%, Avon -5,3%, Alcoa et Fastenal -5,2%, DR Horton -4,9%, Mastercard -4,7%, Gamestop -4,5%, Xerox -4,4%, Netapp et Celgene -4,4%, General Motors -4,15%, Corning -4%, Yahoo! -3,7%, Ford -3,6%, General Electric -3,4%, Visa et Boeing -3,3%, Pfizer et Hewlett Packard -3%.

Parmi les rares rescapés, Microsoft prenait +2,1%, F5 Netwok +2,3%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...