Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Déprime après stats ADP et ISM puis minutes FED

Wall Street : Déprime après stats ADP et ISM puis minutes FED

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les indices US ont dérapé jusqu'à la clôture, les 'minutes' de la FED confirmant la lenteur de la reprise et suggérant même une panne de la croissance au printemps et qui pourrait perdurer durant la période estivale (plus le temps passe plus il devient difficile d'identifier les effets positifs du 'QE3' sur l'économie réelle).

Wall Street n'a pu cette fois afficher sa résilience coutumière lorsque Tokyo et les places européennes semblent perdre pied.
Le Dow Jones a chuté de -1,43% (-217Pts) et enfoncé le palier des 15.000 ( 14.960).
Le S&P500 a lâché 1,37% à 1.609 (effaçant tous ses gains du mois de mai) et le Nasdaq (-2,28%) a préservé de justesse le palier des 3.400Pts (à 3.401,5Pts).
le 'Dow Transport' dévisse même de -2% à 6.138Pts tandis que le 'VIX' s'envole de +7,5% à 17,50.

Wall Street accuse clairement le coup après la publication d'un indice ISM des services US ressorti un peu en-deçà des attentes (53,7 contre 54 attendu après 53,1 en avril).

La commandes à l'industrie n'enregistrent pas non plus une hausse flamboyante en avril (+1%) et cela tombe mal après l'enquête d'ADP (la publication la plus attendue à 48H des chiffres du chômage) qui fait état de seulement 135.000 jobs créés en mai contre 160.000 espéré dans le secteur privé.
Cela fait 3 indices décevants et 'inférieurs' aux prévisions: d'ordinaire, cela soutient le marché, mais pas ce jeudi.
Une autre statistique interpelle les économistes: la chute des coûts salariaux (-4,3%) au 1er trimestre qui s'avère être la plus spectaculaire depuis 1947.

Manifestement, les entreprises US ont trouvé une martingale pour réduire les frais de personnel de façon très efficace après la poussée haussière de fin 2012: il pourrait s'agir d'un 'ajustement' du nombre d'heures travaillées par salariés afin d'échapper aux cotisations 'obamacare'.

La bonne nouvelle du jour, c'était la détente des taux longs, revenus de 2,15% à 2,09%: manifestement, une 'rotation sectorielle' s'est enclenchée au profit du marché obligataire.

Le Nasdaq-100 (-1,4%) a été plombé par les 'biotechs' avec Celgene (-4,7%), Gilead (-4,2%), Amgen (-2,75%), Biogen (-2,6%) puis des 'poids lourds emblématiques comme Intel et Facebook (-2,6%), Seagate (-2,35%) ou Staples (-2,3%).

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...