Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : De mauvaises stats mais un record absolu Nasdaq

Wall Street : De mauvaises stats mais un record absolu Nasdaq

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'histoire retiendra de cette séance du 23 avril que le Nasdaq (+0,42%) a inscrit un nouveau record absolu de clôture à 5.056Pts (et 2.073 au plus haut du jour), améliorant de 8Pts son précédent record du 10 mars 2.000 (soit 5.048Pts).

Il aura donc fallu 15ans, 1 mois et 13 jours pour égaler les niveaux atteint lors de l'apogée de la bulle internet... mais 15 ans plus tard, la composition du 'composite' n'a plus rien à voir, beaucoup de 'dot-com' ont disparu, Apple, Amazon et Google ont pris une ampleur capitalistique à peine imaginable à l'époque, et les 'biotechs' se sont envolées et mises sur orbite.

Le S&P500 (+0,24%) a également failli justifier le même gros titre 'le principal baromètre de Wall Street bat un nouveau record' mais le 'S&P' s'est contenté d'égaler au point près son précédent zénith des 2.120Pts du 20 mars dernier avant de se tasser en clôture à 2.113Pts.

Le Dow Jones qui engrange +0,11% à 18.060 a culminé vers 18.133Pts ce jeudi, à 0,7% de son record absolu des 18.289Pts de la mi-mars.

Wall Street renoue avec son zénith malgré de récents vents contraires économiques (ou grâce à eux s'il motivent un report de hausse de taux par la FED), les indices triomphent de toutes les embuches, du Dollar trop fort, de trimestriels décevants.

Que les chiffres soient bons ou mauvais, cela est balayé par les 'flux' qui isolent les marchés des désagréments de 'l'économie réelle'.

Sur le front des indicateurs économiques, le Département américain du Travail a dénombré 295.000 nouveaux inscrits aux allocations chômage lors de la semaine close le 18 avril, contre 294.000 au terme de la semaine précédente (chiffre non révisé).

Mais la véritable mauvaise surprise du jour -celle qui pourrait inciter la FED à remonter ses taux en 2015- c'est la chute inattendue de -11,4% des ventes de logements neufs le mois dernier aux Etats-Unis (à 481.000 contre 543.000 unités), un repli sans précédent depuis février 2008.

Le Département du Commerce nous apprend également que le prix médian des maisons neuves recule de -1,7% à 277.400$, bien plus que prévu.

Parmi les valeurs les plus actives de cette séance, eBay, qui prépare on 'spinoff' de sa filiale PayPal a bondi de 3,8% à 58,89 Procter & Gamble, dont les ventes de produits de grande consommation dans les domaines de la papeterie, de l'hygiène et des cosmétiques, souffrent du dollar, ont reculé de respectivement 3,04% à 159,66 dollars et 1,19% à 80,95 dollars.

Dans le secteur des technologies, Facebook, avec un bénéfice en baisse sous le coup d'investissements, a lâché 2,62% à 82,41 dollars.

Le site marchand eBay, qui prépare sa scission d'avec le spécialiste des paiements en ligne PayPal, a grimpé de 3,77% à 58,89 dollars après avoir renoué avec les bénéfices et dépassé les attentes. Direct TV a pris +3,3% et Citrix +3,7%.
Le Nasdaq a vu son avance freinée par Texas Instrument qui a plongé de -6,6% du fait de prévisions inférieures aux attentes et par Facebook (-2,5% au lendemain de la publication de profits amputés par une forte hausse des dépenses de développement sur le 'mobile').

Le 'S&P' a été ralenti par General Motors (-3,35%), Avago (-3%), Broadcom (-2,6%), Alexion (-1,9%).

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...