Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : De lourdes pertes avec l'Europe

Wall Street : De lourdes pertes avec l'Europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street subit de lourds dégagements jeudi, un vent de morosité sur les Bourses européennes ayant renforcé la tendance à la prudence des investisseurs.

A l'approche de la mi-journée, le Dow Jones décroche de 1% à 16.702,6 points tandis que le Nasdaq chute de 1,7% à 4389,2 points.

En Europe, les pertes se montaient à environ 1,8% en toute fin de séance.

Principal motif d'inquiétudes, l'inflation en zone euro est ressortie à 0,4% au mois de juillet, en baisse par rapport aux 0,5% du mois de juin, un ralentissement qui fait resurgir le spectre récurrent de la 'déflation' sur le continent.

Parallèlement, Vladimir Poutine a menacé d'une hausse des prix de l'énergie, dont les répercussions pourraient se révéler désastreuses pour l'économie de l'Union européenne.

Pour ne rien arranger, l'Argentine se trouve désormais en défaut de paiement 'sélectif', soit à deux doigts d'un 'défaut' sur sa dette souveraine.

Les chiffres américains se révèlent quant à eux plus difficiles à interpréter.

Après la hausse surprise de 4% du PIB annoncée la veille, le PMI de Chicago - considéré comme un baromètre majeur de l'activité industrielle dans la région des Grands Lacs - a toutefois subi une chute aussi brutale qu'inattendue de 62,6 vers 52,6 en juillet, du jamais vu depuis l'automne 2008.

A titre de comparaison, le consensus l'attendait en hausse à 63,5.

Les espoirs de voir l'activité économique s'accélérer avaient déjà été tempérés avant l'ouverture par la remontée de 23.000 du nombre de demandeurs d'indemnité la semaine passée.

Du côté des valeurs, ExxonMobil cède 2% en dépit d'une forte progression de ses bénéfices sur le trimestre écoulé, principalement sous l'effet de ses activités d'amont où les hausses de prix ont pallié une réduction de la production.

Colgate-Palmolive lâche 2,5% après avoir pourtant fait progresser sa rentabilité au deuxième trimestre grâce à ses mesures de réduction de coûts, sur fond de progression des volumes dans les pays émergents.

Kellogg décroche de 5% après avoir dévoilé ses comptes du deuxième trimestre, marqués par un bénéfice net de 295 millions de dollars représentant un bénéfice par action dilué de 82 cents, contre 352 millions ou 0,96 dollar par action un an auparavant.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...