Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : De l'instabilité prévue à Wall Street après les propos de Yellen

Wall Street : De l'instabilité prévue à Wall Street après les propos de Yellen

Wall Street : De l'instabilité prévue à Wall Street après les propos de YellenWall Street : De l'instabilité prévue à Wall Street après les propos de Yellen

par Ryan Vlastelica

NEW YORK (Reuters) - Les boursiers américains ont joui d'une période prolongée de faible volatilité et de gains réguliers mais avec la perspective d'une remontée des taux directeurs de la Réserve fédérale cette année et compte tenu d'indices qui tutoient des records, Wall Street risque d'être un peu plus instable dans les semaines qui viennent.

Le présidente de la Fed Janet Yellen a dit vendredi qu'il y aurait sans doute un relèvement des taux d'intérêt cette année, la banque centrale amorçant ainsi un cycle de durcissement monétaire par étapes avec une première hausse des taux dépendant du panorama économique révélé par les statistiques.

La plupart des économistes voient une remontée des taux en septembre, et ce n'est pas le discours de Yellen qui risque de les détromper, mais les traders des marchés de futures s'en tiennent eux à décembre au vu d'indicateurs économiques mitigés ces derniers temps.

"A mon avis, le message est celui-ci: 'Si les choses restent en l'état encore quelques mois, les taux seront remontés'; c'est sans doute la manière correcte de voir les choses", observe Stephen Massocca (Wedbush Equity Management).

La première hausse des taux depuis 2006 mettrait également un terme à quelque six années de taux proches de zéro qui ont largement contribué à pousser la Bourse à accumuler les records.

Les anticipations d'une prochaine remontée des taux, mais qui serait progressive, ont largement profité aux taux longs et courts du marché des Treasuries mais moins aux taux de moyen terme. Ainsi, l'emprunt à cinq ans, qui avait surperformé plus tôt cette année, est à la traîne depuis quelques temps.

"Nous sommes de ceux qui pensent que ce cycle des taux sera lent et d'ampleur moindre; les propos de Yellen le confirment", estime Collin Martin (Schwab Center for Financial Research).

Les experts pensent que la Fed progressera à pas comptés et communiquera souvent sur ses intentions pour s'épargner les remous causés en 2013 par le président de la Fed d'alors, Ben Bernanke, lorsqu'il avait laissé entendre que la banque centrale pourrait bientôt revenir sur ses mesures de soutien à l'économie.

Selon Bespoke Investment Group, dans les trois mois suivant un relèvement des taux par la Fed à la suite d'une année de taux inchangés, l'indice Standard & Poor's 500 reculait en moyenne de 2,27%.

Cette fois-ci, la réaction de la Bourse risque d'être plus intense, compte tenu des interrogations sur les valorisations. Le PER de l'indice S&P est de 17,5, bien supérieur à la moyenne à long terme qui est de 14,8, montrent des données de Thomson Reuters.

"Nous sommes un peu surévalués, même avec des taux d'intérêt bas", dit Donald Selkin (National Securities). "Il risque d'y avoir des remous à l'avenir, surtout si les cours pétroliers restent bas et si le dollar demeure fort".

(Wilfrid Exbrayat pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...