Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Wall street craint un blocage persistant sur la dette américaine

Marché : Wall street craint un blocage persistant sur la dette américaine

tradingsat

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Une rude tâche attend les marchés d'actions américains cette semaine pour renverser la récente tendance baissière, compte tenu de l'anxiété générée par la situation de blocage politique autour de la dette et du budget.

Lors de la semaine qui vient de s'achever, l'indice S&P 500 a subi son plus fort repli en cinq semaines, avec un recul de 2,1%. Le Dow Jones a cédé 1,4%, et le Nasdaq 2,5%.

Déçus par l'absence d'avancée dans les débats entre la Maison blanche et le Congrès, les investisseurs pourraient se replier vers les placements jugés plus sûrs, notamment monétaires.

L'autre grande dominante de la semaine sera la montée en puissance de la saison des résultats du deuxième trimestre, après une première semaine solide.

Selon les données Thomson Reuters, 39 entreprises cotées au S&P 500 ont pour l'instant publié leurs résultats, et 74% d'entre elles ont dépassé les attentes de Wall Street.

Globalement, on prévoit que les sociétés du S&P 500 vont faire état d'une hausse de 6,5% de leurs bénéfices au cours du deuxième trimestre 2011.

On attend cette semaine les résultats de plusieurs poids lourds du secteur financier: Goldman Sachs, Morgan Stanley, Bank of America et American Express.

Le secteur des technologies sera aussi très actif, avec les trimestriels d'Apple, Microsoft et Intel.

VOLATILITÉ ÉLEVÉE

Mais l'actualité politique risque fort d'être au premier rang des préoccupations des marchés.

Dimanche matin aux Etats-Unis, aucun signe d'avancée n'avait été présenté dans les négociations entre les démocrates de la Maison blanche et les républicains du Congrès.

"La semaine prochaine, le flux de nouvelles concernant le déficit et le débat politique en cours va s'intensifier, et sera le réel moteur des marchés", a estimé Paul Mendelsohn, analyste chez Windham Financial Services.

Les indicateurs économiques au programme de la semaine comprennent plusieurs données sur le marché immobilier, notamment les mises en chantier de juin, mardi, et les reventes mercredi.

D'autres chiffres déterminants sont attendus, dont l'indice de la réserve fédérale de Philadelphie (indice "Philly Fed") sur l'activité manufacturière sur la côte atlantique des Etats-Unis.

Mais les indicateurs du mois dernier ont semé le doute sur l'état de l'économie américaine.

"L'idée générale, c'est que l'économie est toujours désastreuse", a constaté Joe Saluzzi, l'un des responsables de Themis Trading, dans le New Jersey.

Plus le blocage sur la dette durera longtemps, plus le risque de voir les marchés reculer fortement augmentera, de même que la volatilité.

La semaine passée, l'indice CBOE de la volatilité a déjà augmenté de 30%.

"Si cela se prolonge mardi, mercredi, jeudi ou plus loin, alors nous aurons un gros problème. Cela dominera les marchés, même si les résultats des financières sont très bons", a estimé Tommy Huie, responsable des investissements chez BMO Asset Management, à Milwaukee.

"Cela pourrait être une semaine très volatile, cela ne fait aucun doute."

Gregory Schwartz pour le service français

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...