Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Commence à s'inquiéter de la chute de l'euro

Wall street : Commence à s'inquiéter de la chute de l'euro

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street a terminé en net repli mardi soir dans lesillage des valeurs bancaires et des 'techns': il ne fallait pas se fier à l'absence de réaction des marchés US lors de la publication des ventes de détail US -très inférieures aux prévisions- du mois de novembre à 14h30. Les opérateurs ont ravalé leur déception car ils espéraient encore un 'signe' de la FED en faveur un nouvel assouplissement quantitatif (synonyme d'un nouvel afflux de liquidités dans le système financier.

Mais Ben Bernanke s'est borné à réitérer -presque à la virgule près- le même communiqué diffusé à l'issue de la précédente réunion de début novembre. La FED reste 'déterminée à soutenir la reprise'... mais elle ne précise pas de quelle manière ni quand elle compte agir.

Wall Street avait plutôt mal pris ce manque de consistance du communiqué final du FOMC la fois précédente : les mêmes causes ont donc produit les mêmes effets. Les indices US qui affichaient plus de 1% de hausse en moyenne moins d'une demi-heure après l'ouverture ont inversé la vapeur à partir de 20H45 pour en terminer aux antipodes, sur un repli de -0,9% s'agissant du ' S&P ' et de -1,25% pour le Nasdaq.

Quelques rachats de ventes à découvert ont permis de ne pas finir la séance au plus bas mais le Dow Jones n'est pas parvenu à préserver les 12.000Pts, malgré les 50Pts repris au cours du dernier quart d'heure (l'indice historique clôturait au contact des 11.950Pts).

Pour en revenir aux ventes de détail US qui devaient constituer l'un des points culminant de la semaine, elles ressortent en progression de seulement +0,2% alors que les attentes allaient jusqu'à +0,6 et même +0,8. Personne ne s'attendait à une statistique aussi médiocre après les communiqués triomphalistes qui avaient accompagné le week-end de Thanksgiving. Les consommateurs ont en réalité profité des super-promos du week-end de ' thanksgiving ' et largement anticipé sur leurs achats de Noël. Les centres commerciaux ont enregistré une nette baisse de leur fréquentation dès le week-end suivant.

La correction des indices US aurait d'ailleurs pu s'avérer plus sévère compte tenu du 'trou d'air' dont fut victime l'Euro en fin d'après-midi, suite à la circulation d'une rumeur selon laquelle Angela Merkel refuserait d'approuver l'extension du plafond du FESF.

De nouveau, les créanciers de l'Eurozone se demandent comment les 'PIGS' et même la France vont pouvoir faire face à de nouvelles attaques spéculatives alors que le FESF ressemble à un couteau sans lame... dont on recherche le manche.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...