Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : Climat d'euphorie après l'accord européen

Wall street : Climat d'euphorie après l'accord européen

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street remonte en force vendredi, après la conclusion dans la nuit à Bruxelles d'un accord permettant de sortir enfin l'Europe du blocage.

A l'approche de la mi-journée, le Dow Jones prend 1,8% à 12.824,2 points, tandis que le Nasdaq Composite gagne 2,4% à 2918,2 points.

Le principal point à retenir de l'accord conclu à l'issue du Conseil européen est très certainement la possibilité par le Mécanisme européen de stabilité (MES) de refinancer directement les banques et les Etats.

'C'est un signal fort envoyé par les dirigeants de la zone euro et cela suffit à restaurer la confiance et la visibilité sur les marchés', se félicite un trader.

'Cette tendance favorable devrait se poursuivre au cours des prochaines séances', assure-t-il.

Angela Merkel a tout de même précisé que la règle serait l'unanimité des 16 membres de la zone euro, ce qui pourrait signifier que l'Allemagne dispose d'un droit de veto.

Dans ces conditions, les opérateurs se désintéressent totalement du repli de 0,1% des dépenses des ménages américains au mois de mai, leurs revenus ayant progressé de 0,2%.

Les autres statistiques publiées en cours de matinée n'ont guère plus de saveur.

L'indice des directeurs d'achat PMI de Chicago - calculé pour évaluer l'activité manufacturière dans cette partie des Etats-Unis - a rebondi timidement à 52,9 en juin, par rapport à 52,7 le mois précédent.

Quant à l'indice de confiance de l'Université du Michigan, il a baissé plus qu'anticipé au mois de juin, à 73,2 ce mois-ci, contre 74,1 en estimation préliminaire et 79,3 le mois dernier.

Research in Motion chute de presque 19% après l'annonce d'une perte opérationnelle sur son trimestre écoulé, une première depuis sept ans, et la suppression de 5000 postes.

Ford lâche près de 5% après avoir déclaré hier qu'il n'arriverait pas à éviter des pertes sur son trimestre écoulé en raison de ses difficultés en Europe.

Nike décroche de pas loin de 9% après avoir dévoilé un résultat net inférieur aux attentes au titre du quatrième trimestre 2011-12, la hausse de ses coûts de production dans les pays émergents ayant comprimé ses marges.

Constellation Brands bondit de 23% après avoir dégagé un BPA en retrait sur son premier trimestre 2012-13, mais tout de même légèrement supérieur au consensus. Le groupe affiche son intention de racheter les 50% restants dans sa coentreprise Crown, pour 1,85 milliard de dollars.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...