Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Ce fut le 'Facebook Day', rien d'autre ne compte

Wall Street : Ce fut le 'Facebook Day', rien d'autre ne compte

tradingsat

(CercleFinance.com) - Facebook, Facebook, Facebook !
Ce titre à lui tout seul a sorti Wall Street de sa léthargie et même de la morosité qui régnait depuis 48H.
Facebook a beau représenter un modèle économique totalement unique, la hausse des profits annoncée mercredi soir rejaillit sur l'ensemble des valeurs du secteur 'technologie numérique et medias'.

Les investisseurs oublient vite comment la quasi totalité des analystes se sont trompés et fourvoyés sur ce dossier (pourtant, cela se passe sous leur nez) pour encenser d'un même élan le N°1 mondial des réseaux sociaux.

Personne n'en voulait la veille... maintenant pas un seul fond ne saurait s'en passer: il faut désormais en détenir une ligne, à n'importe quel prix, même à +30% (à 35$ ou plus, peu importe), et pourquoi pas à +50% demain, ce qui compte c'est de pouvoir montrer à ses clients ou à son comité de gestion 'qu'on en a'.
Il s'est échangé 365 millions de titres à 32$ en moyenne, cela représente plus de 11Mds de capitaux échangés (soit 8MdsE, ou 3 fois le volume traité à Paris).

Wall Street lui doit tout: Facebook, c'est 100% des 0,71% de hausse du Nasdaq (qui finit au zénith à 3.605Pts, c'est 100% des 0,24% de hausse du 'S&P' (qui sans cela aurait fini dans le rouge au lieu d'afficher 1.690Pts).
Par la magie d'un optimisme contagieux, le Dow Jones finit en hausse de +0,09% à 15.555Pts (une hausse acquise à 100% au cours de la dernière minute de cotations, il faut bien que les robots algorithmiques servent à quelque chose).
Côté statistiques, peu de réaction de la part des marchés aux inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage (+7.000) ou au commandes de biens durables pour juin, en hausse de +4,2% au lieu de +2,5% anticipé (grâce à l'envolée de +12,8% des commandes passées au secteur aérien) mais hors 'transport', le reste de l'industrie réalise une performance zéro.

Et pendant que Facebook euphorise les marchés, les taux longs continuent de se tendre, encore et encore, jusque vers 2,63% à mi-séance puis 2,6% en clôture. Mais cela n'a évidemment aucune espèce d'importance, ce n'est qu'une aberration temporaire (la croissance reste bien inférieure à ce niveau, il n'y a aucune raison que le T-Bond se maintienne durablement au-dessus des 2,50%).

Le Nasdaq-100 (+0,67%) a été soutenu par Baidu +11%, E-Trade +7,85% Celgene +3,4%, Vertex et Amgen +2,7%, Netflix +2,3%.

Côté repli, on notait au sein du 'S&P' le plongeon de Pulte Group -10,5%, DR-Horton -8,6% et Beazer Homes (-3,3%).
Le Dow Jones était ralenti par Home Depot et Caterpillar -1,6%.

Au sein du Nasdaq Composite, des dégagements affectaient Seagate -4,2%, Microsoft -1,8%, Google -1,7%.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...