Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Cascade de records, effondrement de la 'volat'

Wall Street : Cascade de records, effondrement de la 'volat'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street nous offre un splendide 'copier/coller' du scénario de séance qui a prévalu en Europe avec l'une des plus faibles volatilité intraday de l'année.
La tendance est restée hésitante de bout en bout mais au final c'est le vert qui domine, sauf pour le Dow Jones qui s'effrite de -0,05%).

Et ce lundi restera marqué par une nouvelle cascade de records historiques avec le 'S&P' (+0,01%) qui inscrit in extremis un nouveau record de clôture à 1.745,65 contre 1.744,5 vendredi (et 1.747,8 au plus haut du jour).

Record également pour le Russel-2000 (à 1.117Pts en séance mais 1.112,5 au final, soit -0,2%) et le 'Dow Transport' (+0,4% à 6.859Pts): de quoi remplir les opérateurs d'optimisme.

Le S&P500 et le Nasdaq (+0,15% à 3.920) ont bénéficie du soutien de Netflix et d'Apple (+2,5% avant la présentation de nouveaux produits).

Les indices US ont culminé vers 16H01, juste après la publication d'un recul 'moins pire que prévu' (comme de juste) des ventes de logements anciens aux Etats-Unis pour septembre.
Mais un recul de -1,9% au lieu de -2% (à 5,29Mns annuel contre 5,25 à 5,3 anticipé), est-ce que cela fait une vraie différence qui justifiait une hausse de 0,2% des indices US sur la nouvelle à 16H ?

Mais les opérateurs se sont peut être réjouis des propos de Charles Evans (Président de la FED de Chicago et fervent partisan du recours massif à la planche à billet) qui avait confirmé en direct sur CNBC vers 14H30 que le 'QE-3' serait maintenu en décembre, sauf net redressement des indicateurs économiques.
Or tout le monde anticipe qu'ils vont se dégrader au 4ème trimestre après 17 jours de 'shutdown' qui devraient avoir amputé la croissance de -0,5 à -0,6%.
Demain, les marchés prendront connaissance des chiffres de l'emploi du mois de septembre, avec 180.000 créations de postes attendues et un taux de chômage anticipé inchangé à 7,3%.
En ce qui concerne les trimestriels qui vont déferler cette semaine, une première salve a été tirée ce lundi avec McDonald's dont les ventes décevantes ont éclipsé un bénéfice net meilleur qu'attendu.

Mais peu après la clôture, Netflix, déjà l'une des vedettes du jour, avec +6% en séance, s'envolait de +10% en 'after hour' (ce qui porte à +290% la performance annuelle pour un cours de 385$).
Le nombre d'abonnés ressort dans le haut de la fourchette (30,5 à 31,3 millions) à 31,1 millions.

Le bénéfice net ressort à 32 millions, ou 52 cents par action contre 8 millions (13 cents/action).
Déception en revanche pour Texas Instruments (-2,5% en 'after'), Discover Financial (-2,4%) et nouveau plongeon de JC Penney (-8,3%).

En séance, on notait le repli de Tesla (-5,9%), Regeneron (-2,8%), Micron (-2,7%), d'Electronic Arts (-2,1%), Gilead et DR Horton (-1,8%), Avon (-1,6%)... et dans un tout autre secteur, Goodyear lâchait -6,7%.

Un des 'faits du jour', ce fut le recul du baril de pétrole sous les 100$ (-1,7% 99,15$) pour la première fois depuis la fin de l'été; l'or en revanche ne lâche rien à 1.317$ après son envolée de +3% vendredi.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...