Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Biais légèrement baissier, mois de mai positif

Wall Street : Biais légèrement baissier, mois de mai positif

tradingsat

(CercleFinance.com) - Wall Street termine sans réelle direction après avoir opportunément rebondi sur des 'plus bas du jour' à une heure de la clôture.
Le Dow Jones a réduit de moitié ses pertes et en termine à -0,48%, le S&P500 a longtemps évolué dans le rouge, puis dans le vert peu avant la clôture et il affiche finalement -0,1%, ce qui reflète assez bien l'ambiance de cette séance.
Le Nasdaq engrange +3% sur le mois écoulé et clôture en hausse de +0,3% contre +0,25% à la mi-séance, soutenu par des titres comme Micron (+3,3%), Vertex (+3,1%), Biogen (+2,5%), Dollar Tree (+1,8%), Microsoft et Symantec (+1,3%).

La journée fut aussi peu volatile que les 'stats' furent nombreuses... et contradictoires, avec une chute de l'indice d'activité de la FED de Dallas à -20,8, après -13,9, contre une anticipation de -10.
Autre surprise, le décrochage de -3,5Pts de la confiance du consommateur US à 92,6... soit un 'plus bas' depuis 18 derniers mois.

Confiance en berne mais consommation en hausse: les dépenses des ménages progressaient de +1% en avril, alors que leurs revenus affichaient +0,4% (un différentiel de 0,6% qui explique le taux d'épargne recule de 5,9 vers 5,4%).
Par ailleurs, l'indice des prix immobiliers 'Case-Shiller' d'avril s'affiche en hausse de +0,9% du prix des logements d'un mois sur l'autre et de +5,4% sur un an (c'est 0,2% de plus qu'attendu).

Le taux d'inflation 'PCE' (très surveillé par la FED) augmente de +0,3% en avril (+0,2% en 'core'), de +1,1% en donnée brute et de +1,6% en 'core' (hors variables volatiles).

La FED ne peut donc se montrer exagérément alarmiste, même si d'autres organismes officiels font ressortir une inflation 'core' proche de +2%.
La glissade du Yuan vers 6,58/$ va entrainer des effets déflationnistes, la Chine étant le 1er exportateurs vers les Etats Unis.

Et le pétrole semble désormais plafonner vers 50$... ce qui écarte le risque d'une flambée des coûts de production ou des carburants à la pompe.

Une hausse de taux en juillet est donc tout sauf une certitude, à moins d'une brusque chute du chômage vendredi et d'un fort rebond des créations d'emplois (250.000... mais personne n'y croit).

Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...