Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : Au zénith, soutenu par Yellen, les OPA et Kostin

Wall Street : Au zénith, soutenu par Yellen, les OPA et Kostin

tradingsat

(CercleFinance.com) - Tout était joué dès la fin du premier quart d'heure de cotations: les indices US ont grimpé en flèche de +0,6% en moyenne avant de se figer durant plus 6 heures au sein d'un corridor de moins de 0,2% d'amplitude.

Une évolution si parfaitement linéaire et sans aspérité qu'elle traduit une étroite mise sous contrôle algorithmique.
Le Dow Jones gagne au final 0,66% à 17.055Pts: c'est seconde meilleure clôture de l'histoire après les 17.068Pts du 3 juillet... mais un nouveau plus haut absolu a été inscrit à 17.088Pts à 17H20 (heure de Paris).
Le 'S&P' a pris 0,48% à 1.977 et le Nasdaq +0,56% à 4.440, le Russel-2000 a gagné +0,5%.

Wall Street bénéficie des bons résultats de Citigroup (le titre a grimpé de +3%, l'amende de 7Mds$ pour solder les procès hérités de l'ère des 'subprime' et des saisies illégales passe au second plan) puis de l'annonce d'une nouvelle vague de fusions acquisitions dans les secteurs du BTP, des gaz de schistes, de la santé/pharma puis de la confirmation par Janet yellen que la FED veut demeurer coûte que coûte la meilleure amie des marchés.

La patronne de la FED a réaffirme dans une interview que la politique monétaire restera 'inhabituellement accommodante' même lorsque l'économie américaine aura retrouvé son rythme de croisière: cela signifie que la priorité ne sera pas accordée à d'éventuels signaux inflationnistes (le marché s'en inquiétait récemment) mais bien à la robustesse de la croissance.
Une croissance qui est depuis 4 ans constamment jugée inférieure à son potentiel historique (qui est estimé à 3% alors qu'il s'agit d'un objectif très difficile à tenir et qui correspond à des périodes très favorables des dernières décennies).
La stratège en chef de Goldman Sachs a relevé son objectif sur le 'S&P' à 2.050Pts, soit +3,5% par rapport au plus haut du jour.

La journée restera marqué par une chute inattendue de -2,2% de l'once d'or, une des plus spectaculaires de l'année (vers 1.308$/Oz)... alors que la valeur du Dollar n'a pratiquement pas varié (+0,05% à 1,3615/E).

Un repli d'autant plus paradoxal que J.Yellen se montre plus que jamais 'colombe').

Le 'S&P' a été dopé par Tesla +3,9%, Netflix +2,9%, Amazon +2,6%, Micron +2,4%, Facebook +2,35%, Mylan +2,1% (qui rachète pour 5,3Mds$ une partie du portefeuille d'Abbott Labs), Apple +1,3%.

Côté replis, on notait US Steels -5,4%, Netapp -2%, Best Buy -1,4%, Ross Stores et Intuitive Surgical -1,2%.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...