Bourse > Actualités > Points de marché > Wall Street : A terminé la semaine en apothéose

Wall Street : A terminé la semaine en apothéose

tradingsat

(CercleFinance.com) - La semaine se termine en apothéose !

Alors qu'il était question d'un 'grexit' vendredi en milieu d'après-midi, alors que la confusion était à son comble avec une succession de rumeurs surréalistes, d'accusations réciproques... voilà qu'un accord libérateur est trouvé, et il donne apparemment quatre mois de répit à la Grèce pour se refinancer: fin de la crise, l'Europe est sauvée.

La seule question que les marchés ne se posent pas, c'est en vertu de quels engagements du gouvernement Tsipras l'Eurogroupe et la BCE sortent-ils le carnet de chèques. Est-ce acceptable du point de vue du peuple grec ?

Mais seule l'annonce d'un accord compte aux yeux des marchés: c'est le scénario parfait pour Wall Street pour couronner dans l'allégresse une séance des 'trois sorcières'.

Les investisseurs américains exultent, les actions et les PER explosent, tous les records historiques tombent en cascade... mais ça va aller encore beaucoup plus haut lundi, c'est certain, il n'y plus de résistance, plus de limite, plus que des acheteurs et un horizon rose bonbon à perte de vue.

Oui, un feu d'artifices, avec des opérateurs qui affichent le niveau de confiance et d'optimisme le plus élevé jamais observé depuis un siècle, rien n'est trop cher, rien n'est trop beau, les 60 milliards de la BCE vont se déverser d'ici une semaine et pour les 18 prochains mois... et si tout se passe bien (que les chiffres américains restent médiocres), la Fed ne montera même pas ses taux.

Alors il n'y a plus qu'à enchainer les records, à presser frénétiquement la touche 'achat' jusqu'à ce qu'elle reste enfoncée pour de bon... et cela nous donne un Dow Jones en hausse de 154 points à 18.140 points, un S&P500 à 2.111 points (+0,61%), un Nasdaq à 4.956 points (+0,63%), c'est-à-dire très loin au-delà des 5.130 points de mars 2000 (dividendes réinvestis) et avec des PER étourdissants qui enterrent les niveaux observés au sommet de la bulle des 'dot.com'.

Sur les chaines financières américaines, des figurations de taureaux triomphants saluent cette pluie de records, les stratèges invités au coup de cloche final affirment que ce n'est que le débat d'un nouveau 'bull market' séculaire.

Ils nous promettent un raz-de-marée en faveur des actions, où le seul danger est d'être en dehors du marché: il faut cesser d'invoquer des notions complètement dépassées comme le 'surachat' car le surachat, c'est tout simplement la 'nouvelle normalité'... sinon 'on rate la hausse'.

Une dizaine de start-up récemment introduites en Bourse et qui ne font quasiment aucun chiffre d'affaires -ce sont de purs 'concepts'- ont passé la barre du milliard de capitalisation et cela ne donne même pas le vertige à ceux qui les détiennent: il y a toujours quelqu'un pour payer plus cher le futur Amazon ou le futur 'Uber'.

Il y a également beaucoup de robots pour ramasser automatiquement les titres à fort 'beta' (qui grimpent plus vite que la tendance) comme Vertex (+6%), Celgene (+2,7%), Tesla (+2,6%) et Alexion (+2,1%).
Le Dow Jones a été dopé par les +3% de Boeing et les +2,4% d'United Health.

Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...