Bourse > Actualités > Points de marché > Wall street : 5ème repli, plombé par dette et pétrolières

Wall street : 5ème repli, plombé par dette et pétrolières

tradingsat

(CercleFinance.com) - L'annonce d'un nouveau délai concernant le vote par le Congrès d'un projet de compromis sur la dette américaine a littéralement torpillé l'ébauche de reprise technique qui avait un peu ensoleillé la matinée. Wall Street aligne une 5ème séance de repli consécutif alors que les 3 principaux indices ont fait machine arrière toute dès l'heure du déjeuner. La correction s'est amplifiée en cours d'après-midi alors que le spectre du défaut de paiement des USA se remettait à hanter les esprits. La rechute ne fut pas aussi brutale que la veille mais le Dow Jones -par exemple- a ricoché sous l'ex support des 12.385Pts pour en terminer pratiquement au plus bas du jour, à 12.240Pts (-0,57%).

Le S&P-500 préserve in extremis le palier des 1.300Pts (-0,35%) et le Nasdaq finit seul en territoire positif (+0,05% après une culmination vers 2.800Pts, soit 1,35% de hausse après 2 heures de cotations).

Le mois de juillet pourrait donc s'achever sur une perte de -1,5% pour le Dow Jones, du fait des 3,5% perdus depuis lundi... un moindre mal en comparaison des -6,5% perdu par les places européennes dans l'intervalle.

Et pourtant, l'épicentre des angoisses sur la question de la dette se situe bien au coeur de l'Amérique depuis 1 semaine... mais les indices US ne sont qu'à 3 ou 4% de leurs records annuels alors que le CAC40 a lâché plus de 10% depuis fin mai (et 300Pts depuis fin juin).

Les statistiques du jour ne sont pour rien dans le vent de déprime qui a soufflé tout au long de l'après-midi puisque les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage ont chuté plus nettement que prévu la semaine dernière, à 398.000 contre 422.000 la semaine précédente. Les inscriptions de la semaine du 16 juillet ont été révisées en hausse par rapport à une estimation initiale de 418.000 du Département du Travail: c'est le premier signe encourageant sur le front de l'emploi depuis plusieurs mois. Mais la question de la dette éclipse toute autre considération tandis que les trimestriels publiés depuis le début de la semaine ne dopent pas vraiment les cours, contrairement à la semaine précédente.

Cette journée a été marquée par des volumes d'échanges relativement faibles et peu d'écarts spectaculaires: Exxon/Mobil a pesé sur la tendance avec un repli de -2,2% (trimestriels décevants) et le rebond de +1,4% de Microsoft ou +2% de Cisco n'a pas été suffisant pour compenser le poids des parapétrolières au sein du 'S&P' (avec Valero, Devons Energy ou Peabody qui chutaient également de -2%).

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...