Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Vodafone relève ses prévisions 2011 grâce aux pays émergents

Marché : Vodafone relève ses prévisions 2011 grâce aux pays émergents

tradingsat

LONDRES (Reuters) - Vodafone a annoncé mardi avoir revu en légère hausse ses prévisions annuelles, à la suite de résultats semestriels supérieurs aux attentes, la bonne tenue de l'activité dans les pays émergents et dans le nord de l'Europe ayant plus que compensé la faiblesse de la demande dans le Sud de la zone euro.

Le numéro un mondial de la téléphonie mobile a fait état d'un chiffre d'affaires de 23,5 milliards de livres (27,4 milliards d'euros) sur les six premiers mois de l'exercice, soit une progression de 4,1%, et d'un résultat brut d'exploitation de 7,5 milliards, en hausse de 1,3% sur la même période de 2010.

Ces performances sont très légèrement meilleures que prévu, les analystes financiers interrogés par Reuters ayant anticipé respectivement 23,4 milliards et 7,4 milliards de livres.

Les résultats du groupe britannique ont été tirés par une croissance soutenue en Inde et Turquie, ainsi que par de bonnes performances en Allemagne et Grande-Bretagne.

En revanche, Vodafone reste confronté à des conditions d'activité difficiles en Italie et en Espagne.

Pour l'ensemble de 2011, le groupe a relevé le point bas de sa fourchette de prévisions de résultat opérationnel ajusté, tablant désormais sur un chiffre compris entre 11,4 et 11,8 milliards de livres, contre 11 à 11,8 milliards précédemment.

Il a également relevé de 7% son dividende intérimaire, en plus du dividende exceptionnel tiré de Verizon Wireless, sa société commune avec l'américain Verizon.

Ces chiffres sont salués par le marché, l'action Vodafone gagnant 2,46% à 177,10 pence à 10h42, parmi les plus fortes hausses de l'indice européen des télécoms (+1,9%).

Toutefois, le groupe britannique a dû faire face à des conditions plus difficiles en Europe du Sud. Il a vu sa marge bénéficiaire baisser de 0,6% à 32,0%, en raison de baisses des prix en Europe, tout en restant supérieure aux attentes (31,6%).

En Italie, la baisse de son revenu à périmètre constant s'est accélérée au second trimestre, à 3% contre 1,5% au premier trimestre, et Vodafone a essuyé une perte de 450 millions de livres (525 millions d'euros) liée à son activité en Grèce.

"Bien que nous restions attentifs face aux incertitudes sur les perspectives économiques, nous sommes confiants dans notre stratégie et nos capacités à continuer à réaliser de bonnes performances, via la croissance de notre chiffre d'affaires et une politique efficace en termes de coûts, d'investissements et de génération de cash", a déclaré son directeur général Vittorio Colao dans un communiqué.

Le chiffre clé de croissance organique dans les services a progressé de 1,3% au deuxième trimestre, un chiffre qui se situe également au-dessus du consensus établi par Reuters (+1,1%).

"Ce qui est vraiment encourageant c'est que la croissance organique en Europe n'a baissé que de 1,3% alors qu'on attendait 1,7%", a commenté Will Draper, analyste chez Espirito Santo.

Le groupe a par ailleurs confirmé sa perspective d'un cash flow libre situé entre 6,0 à 6,5 milliards de livres.

Kate Holton, Benoit Van Overstraeten et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...