Bourse > Actualités > Points de marché > Usa : Réactions tempérées à la suite de la décision de s&p

Usa : Réactions tempérées à la suite de la décision de s&p

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bon nombre d'analystes tentent de calmer le jeu lundi après l'abaissement - durant le week-end - de la note de la dette souveraine des Etats-Unis par l'agence de notation Standard & Poor's.

Les économistes de Natixis rappellent ainsi que S&P est connue pour être l'organisation la plus 'agressive' des trois grandes agences de notation et que sa décision était largement anticipée par les marchés.

Ils estiment malgré tout que les bons du Trésor américains demeurent un investissement sûr du fait de la 'très faible' probabilité d'un défaut de paiement du pays.

'Les 'Treasuries' restent la catégorie d'actifs à revenus fixes la plus répandue et la plus liquide du monde, sans véritables alternatives à l'heure actuelle', poursuit Natixis.

Un point de vue également partagé par les équipes de BlackRock, qui persistent à penser que les bons du Trésor US continueront d'être utilisés par les investisseurs comme un outil de référence en matière de crédit.

Le gestionnaire d'actifs new-yorkais affirme que la dégradation de la note des Etats-Unis par S&P ne constitue qu'un des aspects de la 'myriade' d'inquiétudes auxquelles les investisseurs sont aujourd'hui confrontés.

'La plupart des pays développés doivent faire face à un niveau d'endettement élevé, à un ralentissement de la croissance et à la possibilité de mauvais choix politiques', souligne BlackRock.

'La conjonction de tous ces éléments a accru de manière drastique la volatilité des marchés et considérablement réduit la liquidité', ajoute-t-t-il.

Dans ces conditions, et notamment au vu de la fragilité du marché du travail, BlackRock table sur une poursuite de la politique ultra-accommodante de la Fed, qui doit tenir cette semaine une réunion de son comité stratégique.

'Les émissions du Trésor américain, cette semaine, seront examinées avec attention, notamment la part des 'indirect bidders' qui regroupe notamment la demande des banques centrales', préviennent de leur côté les stratèges d'Aurel BGC.

Ils ajoutent que Washington devra consentir des 'efforts budgétaires durables et longs' afin de pouvoir regagner le fameux 'triple A'.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...