Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Unilever se distingue de ses rivaux grâce aux marchés émergents

Marché : Unilever se distingue de ses rivaux grâce aux marchés émergents

Unilever se distingue de ses rivaux grâce aux marchés émergentsUnilever se distingue de ses rivaux grâce aux marchés émergents

par David Jones

LONDRES (Reuters) - Le dynamisme des marchés émergents a permis à Unilever d'échapper à un avertissement sur résultats contrairement à ses concurrents Danone et Procter & Gamble, mais le groupe anglo-néerlandais a déclaré jeudi s'attendre à une dégradation de la conjoncture économique et à des coûts d'approvisionnement volatils.

Le géant des produits de grande consommation, dont le portefeuille de marques inclut aussi bien les soupes Knorr que les savons Dove, est confronté simultanément à la dégradation de l'activité en Europe du Sud et à la hausse des prix de certaines matières premières.

Il a néanmoins réaffirmé ses prévisions 2012, à la différence de Danone, qui a réduit le 19 juin sa prévision de marge pour 2012 en invoquant notamment l'impact de la crise en Espagne, suivi le lendemain par Procter & Gamble qui a abaissé ses prévisions pour la deuxième fois en deux mois.

Unilever, qui affiche 46,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel, a fait état d'une croissance de son chiffre d'affaires récurrent de 5,8%, portée par sa présence sur des marchés émergents comme l'Inde ou l'Indonésie.

"La situation macroéconomique est difficile et montre des signes de poursuite de la détérioration, et il y a la volatilité des matières premières, mais nous prévoyons toujours d'enregistrer une amélioration modeste de nos marges d'exploitation pour 2012", a déclaré le directeur financier Jean-Marc Huet, lors d'une téléconférence.

Cette croissance de 5,8% dépasse les 4,8% attendus par le groupe lui-même, mais marque un net ralentissement après les 8,4% enregistrés au premier trimestre. En 2011, la croissance avait atteint 6,5%.

BAISSE DES VENTES EN EUROPE

Les marchés émergents, qui génèrent 55% du chiffre d'affaires, ont enregistré une croissance de 11%.

A la Bourse de Londres, l'action Unilever gagnait 4,5% à 2.235,25 pence à 09h30 GMT, l'une des plus fortes hausses de l'indice FTSE (-0,26%). Le titre avait auparavant gagné environ 7% depuis début juin.

"Nous espérions qu'Unilever pourrait traverser 2012 dans le calme malgré la volatilité et les difficultés macroéconomiques, à la différence de certains de ses grands concurrents, notamment Danone et P&G, et cela semble confirmé à la fois par les résultats publiés et par la confirmation des prévisions 2012", a déclaré Andrew Hood, analyste de Bernstein Research.

D'autres analystes soulignent qu'Unilever est favorisé par son exposition plus importante aux marchés émergents que celle de ses rivaux, ainsi que par les bons résultats de ses produits de soins, comme Dove ou les shampoings Clear, une activité dont les ventes trimestrielles ont augmenté de 10,4%.

Le chiffre d'affaires en Europe a lui diminué de 2,2% sur avril-juin, mais Jean-Marc Huet a souligné que les pays du sud de la zone euro frappés par la crise représentaient moins de 4% des ventes totales du groupe. Il a en outre mis en avant les bonnes performances enregistrées en Grande-Bretagne, en Allemagne, en France et aux Pays-Bas.

Unilever, numéro trois mondial des produits de grande consommation derrière Nestlé et Procter & Gamble, maintient sa prévision d'une amélioration modeste de sa marge bénéficiaire cette année.

Celle-ci est resté inchangée au premier semestre mais les analystes s'attendent à une hausse au second.

Jean-Marc Huet a précisé que la hausse des coûts d'approvisionnement cette année serait un peu supérieure à celle d'environ 5% prévue initialement, ajoutant que les prix des principales matières premières, comme les huiles végétales, étaient très volatils.

Le bénéfice de base par action des six premiers mois de l'année ressort en hausse de 6% à 0,76 euro. L'acompte sur dividende sera augmenté de 8% à 0,243 euro.

Danone doit publier ses résultats du deuxième trimestre vendredi et Nestlé fera de même le 9 août.

Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...