Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Un enquêteur de GSK et sa femme inculpés en Chine pour corruption

Marché : Un enquêteur de GSK et sa femme inculpés en Chine pour corruption

Un enquêteur de GSK et sa femme inculpés en Chine pour corruptionUn enquêteur de GSK et sa femme inculpés en Chine pour corruption

SHANGHAI (Reuters) - Les autorités chinoises ont inculpé l'enquêteur britannique Peter Humphrey et son épouse américaine pour obtention illégale d'informations personnelles, alors qu'ils étaient en mission pour le compte du groupe pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline (GSK), a rapporté lundi Chine nouvelle.

Le cas de Peter Humphrey et de Yu Yingzeng s'inscrit dans le cadre d'une vaste enquête pour corruption visant GSK, dont plusieurs dirigeants en Chine ont été inculpés en mai. Ils sont accusés d'avoir organisé un système de pots-de-vin pour augmenter les ventes du groupe.

Le couple a été formellement inculpé devant un tribunal de Shanghai, a ajouté Chine nouvelle.

Deux amis de la famille informés des récents développements du dossier ont déclaré à Reuters que le procès se tiendrait le 7 août à huis clos. Des représentants britanniques et américains ont fait part de leur inquiétude étant donné le secret entourant ce procès, tandis que le ministère chinois des Affaires étrangères a assuré que leurs ressortissants seraient jugés conformément à la loi.

GSK a fait appel à ChinaWhys, le cabinet de conseil en gestion de risques du couple, en avril 2013 pour enquêter sur un ancien employé soupçonné d'avoir envoyé des courriels anonymes, dont un contenant une vidéo de moments intimes entre l'ancien dirigeant de GSK en Chine Mark Reilly et son amie, ainsi que des courriels contenant des accusations de corruption au sein du laboratoire.

Dans un reportage diffusé lundi sur la chaîne publique China Central Television (CCTV), Peter Humphrey déclare que sa femme et lui "regrettent profondément" d'avoir enfreint la loi chinoise.

Il ajoute qu'ils n'auraient jamais accepté de travailler pour GSK s'ils avaient su ce que contenaient les courriels anonymes. Selon CCTV, l'interview a été enregistrée quelques jours plus tôt dans un commissariat de Shanghai.

Selon Chine Nouvelle, Peter Humphrey et sa femme ont versé de l'argent à des intermédiaires à Pékin et Shanghaï pour obtenir des informations personnelles. Citant le procureur en charge de l'affaire, l'article ajoute que le couple était pleinement conscient de l'illégalité de ses démarches.

Il ajoute encore qu'entre 2009 et 2013, le couple a illégalement obtenu des informations personnelles, parmi lesquelles des enregistrements téléphoniques et des documents immobiliers, lors d'enquêtes visant des milliers de sociétés et un grand nombre de particuliers.

Personne n'était disponible chez GSK pour commenter ces informations.

Peter Humphrey a travaillé pour Reuters en tant que journaliste dans les années 1980 et 1990.

(Adam Jourdan avec Hui Li, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2014 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...