Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ubs voit à nouveau les fonds affluer au 1er trimestre

Marché : Ubs voit à nouveau les fonds affluer au 1er trimestre

tradingsat

par Pascal Schmuck

ZURICH (Reuters) - UBS a annoncé mardi des chiffres trimestriels dans l'ensemble conformes aux attentes, mais l'annonce d'une forte hausse des rentrées nettes d'argent dans sa division gestion de fortunes fait bondir le titre de la banque suisse.

Vers 7h40 GMT, l'action UBS gagnait 5,42% à 17,49 francs suisses, tirant ainsi vers l'indice regroupant les valeurs bancaires européennes (+0,80%), l'un des rares indices sectoriels à être dans le vert.

Les afflux nets d'argent frais se sont accrus à 22,3 milliards de francs suisses (17,4 milliards d'euros) contre 7,1 milliards au trimestre précédent, a précisé dans un communiqué le numéro un de la banque en Suisse.

Dans la division gestion de fortunes Amériques, les afflux ont atteint 3,6 milliards de francs après 3,4 milliards et 11,1 milliards dans la gestion de patrimoines après des rentrées minimes au quatrième trimestre 2010.

Dans la gestion d'actifs, les afflux ont atteint 5,6 milliard de francs contre un milliard trois mois plus tôt.

"Je me réjouis particulièrement de la hausse des afflux d'argent frais venant confirmer le retour de la confiance des clients", a déclaré le directeur général Oswald J. Gruebel dans le communiqué.

Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur des afflux nets de 3,93 milliards dans la gestion de fortunes, de 3,97 milliards aux Etats-Unis et de 1,82 milliard dans la gestion d'actifs.

Le directeur des finances John Cryan a ajouté lors d'une téléconférence qu'il prévoyait des rentrées relativement bonnes dans les prochains trimestres.

"Les chiffres semblent bons à première vue, surtout dans la gestion de patrimoines", a souligné Christian Stark, analyste chez Cheuvreux, indiquant que ceux de la banque d'affaires étaient "en ligne".

OBJECTIFS CONFIRMÉS

La branche banque d'investissement a amélioré son résultat avant impôts à 835 millions de francs contre 100 millions trois mois plus tôt, grâce aux activités revenus fixes, change et matières premières (FICC) qui a presque doublé ses revenus à 1,8 milliard de francs.

Cette évolution est en grande partie liée à la progression des revenus dans toutes les activités, en particulier le crédit, précise UBS.

Pour Matthew Clark chez Keefe Bruyette & Woods, la performance jugée honorable de la banque d'affaires devrait rassurer après les turbulences de ces derniers mois.

UBS a enregistré un bénéfice net de 1,8 milliard de francs suisses, contre 1,66 milliard lors des quatre derniers mois en 2010 alors que les marchés attendaient un résultat de 1,74 milliard.

La banque se veut prudemment optimiste pour le deuxième trimestre, s'attendant à ce que les volumes de négoce dans les marchés des actions restent stables. En outre, UBS anticipe une amélioration dans certaines activités dans la banque d'investissement "selon les conditions du marché".

Certains analystes avaient émis des doutes sur les objectifs avancés par le directeur général d'un bénéfice avant impôts de 15 milliards de francs d'ici 2012. Le directeur des finances a toutefois souligné que la banque "ne déviait pas de ses objectifs".

Dans une lettre aux actionnaires, le président Kaspar Villiger et le directeur général expriment leur crainte face à une "hétérogénéité croissante de l'environnement réglementaire international".

Ils ajoutent qu'il vont "continuer de surveiller et d'analyser l'évolution de ce dernier ainsi que l'incidence sur la rentabilité de nos activités et sur la structure de notre entreprise pour prendre, le cas échéant, les mesures qui s'imposent".

Edité par Benoît Van Overstraeten

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...