Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Ubs va supprimer 3.500 postes pour réduire ses coûts

Marché : Ubs va supprimer 3.500 postes pour réduire ses coûts

Ubs va supprimer 3.500 postes pour réduire ses coûtsUbs va supprimer 3.500 postes pour réduire ses coûts

par Pascal Schmuck

ZURICH (Reuters) - UBS, le numéro un de la banque en Suisse, a annoncé mardi la suppression de près de 3.500 postes, dont 45% dans la banque d'affaires, afin d'économiser environ deux milliards de francs (1,76 milliard d'euros) d'ici la fin 2013.

UBS avait prévenu fin juillet qu'il comptait réduire ses coûts d'au moins 1,5 milliard de francs. Il rejoint HSBC, Barclays, Goldman Sachs et Credit Suisse parmi les banques qui ont supprimé des emplois ces derniers temps. Sa rivale Credit Suisse, notamment, a prévu d'économiser un milliard de francs, ce qui se traduira par la suppression de 2.000 postes.

"Les mesures annoncées aujourd'hui contribuent à améliorer l'efficacité opérationnelle. UBS maintiendra sa vigilance vis-à-vis de ses coûts, tout en continuant à investir dans les secteurs de croissance", a expliqué le groupe dans un communiqué.

La banque d'affaires sera la principale touchée puisqu'elle concentrera 45% des réductions de postes et 55% des économies de coûts, contre 35% pour la gestion de fortune (Wealth Management & Swiss Bank). La gestion d'actifs et Wealth Management Americas y contribueront à raison de 10% chacune.

Ces réductions d'effectifs seront réalisées par des licenciements et des départs naturels, ainsi qu'en rationalisant ultérieurement le patrimoine immobilier, a précisé UBS.

Le programme de restructuration imposera des charges de restructuration de 550 millions de francs, dont environ 450 millions seront comptabilisés au second semestre 2011. Cette charge sera en grande partie imputée au troisième trimestre.

"Cela va affecter un trimestre que beaucoup qualifiaient déjà de maussade", a commenté Dirk Becker, analyste chez Kepler Capital Markets.

"La banque avait multiplié les embauches dans la banque d'affaires après sa quasi-faillite en 2009 mais elle s'est montrée incapable de reconquérir des parts de marché; et avec le durcissement des marchés, la banque doit battre en retraite."

Le titre UBS gagnait 2,37% à 10,79 francs vers 8h00 GMT, en phase avec le marché. L'indice européen des bancaires progressait de 1,7%.

Edité par Robin Bleeker et Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...