Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Troisième séance consécutive de baisse des marchés européens

Marché : Troisième séance consécutive de baisse des marchés européens

Troisième séance consécutive de baisse des marchés européensTroisième séance consécutive de baisse des marchés européens

(Reuters) - Les Bourses européennes ont subi mercredi une troisième séance consécutive de baisse, plombées comme New York par des inquiétudes persistantes concernant les résultats des sociétés, mais EADS a brillé contre la tendance après l'annonce de l'échec de son projet de mariage avec BAE Systems.

A Paris, l'indice CAC 40 a fini en repli de 16,91 points (0,50%) à 3.365,87 points. Le Footsie britannique a abandonné 0,58% et le Dax allemand 0,40%, tout comme l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300.

Les mesures annoncées par les banques centrales pour stabiliser la crise de la dette en Europe et relancer l'activité aux Etats-Unis avaient permis aux marchés boursiers de remonter entre juillet et septembre, mais les conditions économiques toujours difficiles ont depuis cassé la dynamique et les dernières prévisions du Fonds monétaire international ne laissent pas entrevoir de reprise rapide.

Dans ces conditions, les investisseurs se préparent à des résultats de sociétés décevants, à l'image de ceux de Bang & Olufsen. Le fabricant danois d'enceintes et de téléviseurs haut de gamme a chuté de 3,8% à la Bourse de Copenhague, dans des volumes quatre fois supérieurs à la moyenne, après avoir annoncé une perte plus forte que prévu.

"Je crains que la saison des résultats ne déçoive beaucoup", confie Robert Quinn, stratégiste Europe chez Capital IQ à Londres. "Au pire, on pourrait même avoir une inversion (du récent rally) d'autant que le scénario macro reste très négatif".

A Wall Street, c'est Alcoa qui a déçu avec l'annonce, mardi à la clôture, d'une perte trimestrielle. Le géant américain de l'aluminium reculait de 4,1% au moment de la clôture européenne, contribuant à un recul de 0,5% du Dow Jones.

La vedette du jour sur les marchés européens a été EADS qui a bondi de 5,29% à Paris, plus forte hausse du CAC, en réaction à l'abandon de son projet de fusion avec le britannique BAE Systems, lequel a fléchi de 1,38% à la Bourse de Londres. "La progression d'EADS en Bourse est liée au débouclage de la parité 60-40 sur laquelle s'était ajusté le titre. L'opération ayant échoué, cet ajustement n'a plus de raison d'être", commentait un analyste basé à Paris.

Le marché des changes et le marché obligataire ont quant à eux peu évolué, toujours préoccupés par les incertitudes entourant l'Espagne et la Grèce. Les investisseurs attendent que Madrid fasse officiellement appel à une aide financière, ce qui permettrait à la BCE d'activer son programme illimité de rachat d'obligations souveraines.

"Il y a fort à croire qu'on restera coincés dans nos marges jusqu'aux élections régionales en Galice (le 21 octobre)", avance un trader obligataire. La séance a cependant été marquée par une forte demande pour une adjudication de Bunds alors que l'adjudication italienne du jour a vu une hausse des rendements, signe d'un retour de l'aversion au risque (voir et ).

Sur le marché pétrolier, le Brent du Nord a atteint son meilleur niveau depuis trois semaines. Les tensions entre l'Iran et Israël d'une part, entre la Syrie et la Turquie de l'autre ont ravivé les craintes de perturbations des acheminements de pétrole du Moyen-Orient, expliquent des intervenants. "La Syrie et la Turquie ne sont pas de gros producteurs mais une partie du pétrole irakien transite par la Turquie", rappelle Dominick Chirichella, analyste au Energy Management Institute à New York. "Et puis il y a toujours les craintes de contagion de la guerre civile syrienne".

Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...