Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Triplement des bénéfices de la SNCF en 2012

Marché : Triplement des bénéfices de la SNCF en 2012

Le groupe ne connaît pas la criseLe groupe ne connaît pas la crise

(Tradingsat.com) - Les bénéfices de la SNCF ont plus que triplé en 2012, la société de transport ferroviaire ayant "fait preuve d’une excellente réactivité en 2012" malgré un environnement économique difficile.

Le résultat net est ressorti à 383 millions d’euros, soit plus de 3 fois celui enregistré en 2011 (125 M€), le chiffre d'affaire à 33,8 milliards d’euros, en croissance de +3% à périmètre et change constants, pour une dette en très forte diminution, de près d’un milliard d’euros.

Fréquentation en hausse

"Les activités de service public conventionnées sont favorablement orientées du fait d’une forte augmentation de la fréquentation et d’une croissance de Keolis à l’international. L’activité de transport de voyageurs est restée dynamique, en particulier sur la première partie de l’année. Cela permet de compenser une évolution défavorable de la branche transport et logistique de marchandises, qui connaît une phase de contraction, dans un marché en pleine récession", a déclaré lundi Guillaume Pepy, Président de SNCF.

"En termes de performances, nos résultats opérationnels sont supérieurs à ce que nous anticipions, et se maintiennent au niveau atteint en 2011. L’année 2012 a été marquée par la poursuite de nos actions d’amélioration de la qualité de service auprès de nos clients quotidiens, notamment dans les gares et les trains. Nous avons maintenu en parallèle nos actions de maîtrise des coûts tout en investissant 2,3 milliards d’euros et en déployant une politique commerciale active en termes d’offres de services en France et à l’étranger", a précisé le dirigeant à l'occasion de la présentation des résultats annuels de la SNCF.

150 M€ d’économies en 2013

Les prévisions 2013 s’inscrivent dans un environnement économique difficile. La hausse du PIB en France est limitée et les prévisions de consommation des ménages quasi stable alors que la récession du transport de marchandises s’accentue. S’ajoutent à cela les contraintes fortes pesant sur les finances publiques et une nouvelle forte augmentation des péages ferroviaires.

Dans ce cadre contraint, le groupe poursuit sa politique d’investissements lourds nécessaires pour assurer la qualité de service, notamment dans l’acquisition et la rénovation de matériels roulants et la remise en état des gares en Ile-de-France. 2013 marquera ainsi un pic historique avec des investissements sur fonds propres à hauteur de 2,5 Mds€. Malgré un niveau si élevé, le groupe se fixe pour objectif de dégager un cash flow libre positif pour la troisième année consécutive.

Des actions de maîtrise des charges doivent lui permettre de compenser les effets négatifs du coût des facteurs extérieurs (énergie et péages ferroviaires notamment) et viser une stabilisation de la marge opérationnelle. Un plan de performance qui vise les frais généraux, les Achats, les systèmes d’information et l’immobilier est ainsi mis en oeuvre, dont les actions devraient permettre de réaliser environ 150 M€ d’économies en 2013.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...