Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Tiffany abaisse ses prévisions, mais moins qu'attendu

Marché : Tiffany abaisse ses prévisions, mais moins qu'attendu

Tiffany abaisse ses prévisions, mais moins qu'attenduTiffany abaisse ses prévisions, mais moins qu'attendu

NEW YORK (Reuters) - Tiffany a une nouvelle fois revu à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires et de bénéfice pour l'exercice en cours en invoquant l'environnement économique mondial, le tassement de marchés clés comme New York, l'Europe et l'Asie, et un affaiblissement des perspectives d'achats pour les fêtes de fin d'année.

Le joaillier américain a réduit d'un point sa prévision de croissance de ses ventes, pour la ramener à une fourchette de 6% à 7% pour l'exercice qui s'achèvera fin janvier 2013.

Il a ramené sa prévision de bénéfice par action (BPA) annuel à 3,55-3,70 dollars, contre 3,70-3,80 dollars auparavant.

Toutefois, cette nouvelle révision - après celle intervenue au premier trimestre - n'a pas surpris le marché, qui anticipe un bénéfice par action de 3,64 dollars sur l'ensemble de l'exercice.

Le titre Tiffany gagnait 6% à 62 dollars dans les tout premiers échanges à Wall Street.

Le PDG Michael Kowalski a déclaré dans un communiqué qu'il fallait rester "prudent" concernant l'avenir étant donné l'incertitude qui pèse sur la croissance mondiale et la consommation.

Alors que d'autres marques américaines de luxe, comme Saks, ont bien résisté, les ventes de bijoux semblent particulièrement affectées. De plus, Tiffany est nettement plus exposé à l'Europe et à la Chine que d'autres marques américaines du luxe.

Au deuxième trimestre, clos le 31 juillet, les ventes mondiales de Tiffany ont augmenté de 1,6% à 886,6 millions de dollars (708 millions d'euros), mais celles des magasins ouverts depuis au moins un an ont reculé de 1% hors effets de change.

Le groupe a réalisé sur la période mai-juillet un bénéfice net de 91,8 millions de dollars, soit 72 cents par action, contre 90 millions (69 cents/action) un an plus tôt. Les analystes avaient tablé sur 73 cents par action.

Phil Wahba, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...