Bourse > Actualités > Points de marché > Marché : Tesco voit ses ventes repartir à la hausse

Marché : Tesco voit ses ventes repartir à la hausse

Tesco voit ses ventes repartir à la hausseTesco voit ses ventes repartir à la hausse

LONDRES (Reuters) - Tesco, premier groupe britannique de supermarchés, a fait état mercredi d'une progression de ses ventes à magasins comparables au Royaume-Uni après 18 mois de déclin, signe que les changements introduits après un avertissement sur ses résultats en janvier commencent à porter leurs fruits.

Le numéro trois mondial, qui réalise plus de 60% de ses bénéfices en Grande-Bretagne, a enregistré une progression de 0,1% de ses ventes à magasins comparables, hors essence et TVA, lors de son deuxième trimestre fiscal clos le 25 août.

Ce chiffre marque une nette amélioration par rapport à la baisse de 1,5% annoncée au premier trimestre, et est légèrement supérieur au consensus des analystes qui tablaient en moyenne sur une stabilité des ventes.

En avril, Tesco a annoncé un ambitieux plan d'investissement d'un milliard de livres (1,25 milliard d'euros) pour endiguer le déclin continu de ses parts de marché au profit de ses concurrents Asda (groupe Wal-Mart), J. Sainsbury et Morrisons, sans oublier les hard-discounters Aldi et Lidl.

Ce plan de redressement a entraîné une baisse des bénéfices pour la première fois depuis près de 20 ans. Le résultat opérationnel du premier semestre a ainsi reculé de 10,5% à 1,6 milliard de livres (2,0 milliards de livres), dont 1,1 milliard pour le seul Royaume-Uni (-12,4%).

Le plan dévoilé en avril a permis une rénovation des magasins avec en parallèle 8.000 recrutements permanents pour en améliorer le service. Tesco a également investi dans le commerce électronique, proposant désormais un service "Click & Collect" qui permet de commander en ligne et ensuite de d'aller chercher ses articles en magasin.

"Je suis encouragé par la réaction initiale des clients aux changements que nous avons effectués - mais il reste beaucoup à faire", a déclaré le directeur général Philip Clarke.

Le chiffre d'affaires semestriel a augmenté de 1,4% à 36 milliards de livres.

Tesco a également des soucis à l'international. Aux Etats-Unis, son enseigne Fresh & Easy est déficitaire, tandis qu'en Corée du Sud, son principal marché à l'étranger, les autorités se réservent la possibilité de limiter les heures d'ouverture.

A la Bourse de Londres, l'action Tesco a clôturé mardi à 331 pence, valorisant le groupe à 26,6 milliards de livres. Le titre reste sur une baisse de 12% au cours des 12 mois écoulés.

Sainsbury a pour sa part annoncé mercredi une hausse de 1,9% de ses ventes à magasins comparables sur les 16 semaines au 29 septembre, un résultat supérieur aux attentes du marché.

James Davey, Véronique Tison pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...